Vendredi 18 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ESCAPADES - 3 lacs secrets pour se baigner cet été

Par Sarah Taher & Grégory Rateau | Publié le 22/06/2017 à 22:00 | Mis à jour le 22/06/2017 à 19:39
lagunalabastrapanoramio

Connaissez vous la sensation unique de se baigner dans les eaux sauvages d'un lac? Le frisson d'y croiser peut-être les habitants qui peuplent ses profondeurs? Entourés de forêts denses, de dunes de sables ou d'un paysage lunaire, nous avons déniché pour vous trois coins où la baignade sauvage est permise, loin des piscines stériles et bondées. Attention toutefois à ne pas vous y mirer trop longtemps...

 

 

Laguna Albastra
Les couleurs de la Méditerranée vous manquent? A 30 km de Cluj, prés de la commune Aghire?u, se trouve cette petite merveille: un lac couleur azur, d'immenses dunes de sable, des quenouilles d'un vert vif et beaucoup de sable blanc. Et pour cause: le lac s'est formé dans un cratère sur une ancienne carrière de sable d'où était extraite une argile blanche à la couleur vert-jaune, qui donne au lac cette nuance bleu ciel. Pour les explorateurs, sachez qu'à proximité, il y aurait un autre lac à la couleur rouge sang, Laguna Rosie.

 

 

Photo: Flaviu Tomescu


Le lac Iacobdeal
Dans un paysage lunaire, au milieu de ce qui ressemblerait à une steppe aride, apparaît un lac couleur émeraude, le lac Iacobdeal. Situé près de la localité Turcoaia (région de Tulcea), ce lac s'est formé dans une ancienne carrière de granit exploitée il y a une dizaine d'années. Le lac fait penser à un lac glaciaire car il est alimenté uniquement par des eaux souterraines et par les précipitations. Pour accéder à ses eaux limpides il faudra passer par une petite grotte ou, pour les plus téméraires, sauter depuis le tremplin situé à 10 mètres de l'eau.


Le lac Sfanta Ana
Seul lac d'origine volcanique en Roumanie, unique en son genre dans toute l'Europe Centrale et de l'Est, le lac Sfanta Ana s'est créé sur le fond du cratère d'un volcan éteint du Massif Ciomatu. Situé près de Baile Tusnad, ce lac, ayant la forme d'une palette d'un peintre est loin d'être un havre de paix. Entouré de plusieurs légendes sanguinaires dont l'une fait référence à une jeune femme, Ana, qui, forcée par ses parents de prendre en époux un homme riche qu'elle n'aimait pas, se jeta par désespoir dans le lac, donnant ainsi le nom au lac. D'après la légende, son corps n'a jamais été retrouvé. Pas d'angoisse, c'est aussi un lieu de pèlerinage, car à proximité se trouve une petite chapelle catholique en bois, datant du 12ème siècle, inclinée à Sainte Anne. On raconte que Sainte Anne aiderait les jeunes gens à trouver leur moitié. Quelques autres étrangetés au sujet de ce lac entouré de mystère: on dit que son niveau d'eau ne baisse jamais alors qu'il n'est alimenté que par les précipitations, et que la pureté de son eau avoisine celle de l'eau distillée.

Photo: Dan Mirica

 

Sarah Taher (www.lepetitjournal.com/Bucarest) vendredi 23 juin 2017

 
Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Suivez-nous sur Facebook

 

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet