Dimanche 27 mai 2018
Bucarest
Bucarest
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CINE - Ça (il est revenu): le rétro fait-il peur ?

Par Grégory Rateau | Publié le 28/09/2017 à 00:00 | Mis à jour le 28/09/2017 à 08:34
ca-2017-film

Pour cette semaine, Grégory Rateau nous ramène en enfance, avec le film Ça (il est revenu) d’Andy Muschietti, une nouvelle adaptation du maître de l’horreur, Stephen King. On revient dans les années 90 comme pour le téléfilm en deux parties qui avait déjà fait cauchemarder toute une génération d’enfants et d’adolescents. Le rétro ou la mode des terreurs enfantines qui resurgissent de notre passé.

 

Le pitch est simple, des gamins d’une petite bourgade américaine sont confrontés à leurs peurs les plus profondes, incarnées dans un clown dont on ne connaît pas l’origine, un monstre changeant de forme, et dont la motivation est des plus claires : faire « flotter » les enfants comme des ballons dans son enfer souterrain. Hommage assumé à la série qui cartonne, Stranger Things, avec dans le rôle titre son jeune héros, Finn Wolfhard, on retrouve surtout l’atmosphère des Goonies de Richard Donner, avec ses gamins à vélo, qui basculaient dans le monde des adultes en étant confrontés à la menace imminente d’une expulsion pour ensuite rencontrer l’aventure. Ou l’intrusion de l’extraordinaire dans la plus parfaite banalité du quotidien, credo d’une grande partie du cinéma de Steven Spielberg qui, le premier, a mis les enfants au premier plan pour les accompagner sur les routes effrayantes du fantastique. On l’aura bien compris, le vintage a le vent en poupe: vieilles caméras, retro-projecteurs, cirés jaunes, le spectateur revient en enfance et se souvient de ses terreurs les plus enfuies. Qu’en est-il de la jeune génération ? Ce voyage dans le temps convoque des archétypes qu’ils n’ont pas connus et qui ne sont donc pas les leurs. Vont-ils sursauter ou s’identifier à cette jeunesse qui n’est plus la leur ? Le réalisateur a donc choisi, pour toucher un public contemporain, d’utiliser toutes les avalanches d’effets visuels d’aujourd’hui, à grands renforts d’effets sonores qui font sursauter. On est donc partagé entre, d’un côté l’émotion de ce retour en arrière, et une mise en scène plus tape à l’œil qui, en cela, ne se différencie pas vraiment des productions hollywoodiennes de séries B habituelles. Un mélange qui ne manque pas néanmoins de charme car la prestations de ces jeunes acteurs est vraiment très convaincante et la peur que l’on ressent à l’apparition de ce clown horrifique, repose essentiellement sur nos inquiétudes de les voir se faire malmener. En cela le paris de "Ça" est plutôt réussi.

ca-clown-2017

Séances:

 

Vendredi

Grand Cinema & More

Băneasa Shopping City, Bucureşti

12:40 15:45 20:05 23:15

Movieplex Cinema

Plaza Romania, Bucureşti

14:15 17:00 19:45 22:30

Happy Cinema Liberty Mall

Liberty Mall, Bucureşti

22:10

 

Samedi

Grand Cinema & More

Băneasa Shopping City, Bucureşti

12:40 15:45 20:05 23:15

Movieplex Cinema

Plaza Romania, Bucureşti

14:15 17:00 19:45 22:30

Happy Cinema Liberty Mall

Liberty Mall, Bucureşti

22:05

 

Dimanche:

Grand Cinema & More

Băneasa Shopping City, Bucureşti

12:40 15:40 20:05 23:05

Movieplex Cinema

Plaza Romania, Bucureşti

14:15 17:00 19:45 22:30

Happy Cinema Liberty Mall

Liberty Mall, Bucureşti

21:45

 

 Fiche du film:

 

2017 (2h 15min)

De Andy Muschietti

Avec Bill Skarsgård, Jaeden Lieberher, Finn Wolfhard plus

Genres Epouvante-horreur, Thriller

Nationalité américain

 

 

Synopsis:

 

À Derry, dans le Maine, sept gamins ayant du mal à s'intégrer se sont regroupés au sein du "Club des Ratés". Rejetés par leurs camarades, ils sont les cibles favorites des gros durs de l'école. Ils ont aussi en commun d'avoir éprouvé leur plus grande terreur face à un terrible prédateur métamorphe qu'ils appellent "Ça"…Car depuis toujours, Derry est en proie à une créature qui émerge des égouts tous les 27 ans pour se nourrir des terreurs de ses victimes de choix : les enfants. Bien décidés à rester soudés, les Ratés tentent de surmonter leurs peurs pour enrayer un nouveau cycle meurtrier. Un cycle qui a commencé un jour de pluie lorsqu'un petit garçon poursuivant son bateau en papier s'est retrouvé face-à-face avec le Clown.

 

 

grégory_rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef du site lepetitjournal.com/Bucarest, chroniqueur à Radio Roumanie Internationale et écrivain
0 CommentairesRéagir