TEST: 2245

BUCAREST DE POCHE - 4 terrasses incontournables pour un bon brunch

Par Grégory Rateau | Publié le 17/06/2020 à 00:00 | Mis à jour le 17/06/2020 à 07:10
Photo : facebook / simbio
brunch bucarest 4 lieux incontournables gastronomie terrasses

Les terrasses sont à nouveau ouvertes. Pour les amoureux de la grasse matinée sans culpabilité, pour ceux et celles qui aiment partager un petit déjeuner tardif avec leurs amis le dimanche à la fraîche, bonne nouvelle, «le brunch» devient la formule incontournable à Bucarest. Notre rédaction s'est sacrifiée, elle est allée tester pour vous 4 lieux originaux qui proposent ce concept nous venant tout droit d'Angleterre. N'hésitez pas à nous faire partager les vôtres...

 

 

 

B4 market

Situé à l'entrée du parc Floreasca, ce café - autrefois infréquentable - a été racheté par les propriétaires du très célèbre Entourage et a fait peau neuve pour notre plus grand plaisir. L'emplacement est idéal, l'espace lumineux, ouvert sur la nature alentour grâce à ses nombreuses verrières qui donnent directement sur le parc. Un concept de "all-day breakfast" y est proposé avec des pâtisseries, des sandwichs, des "english breakfast" et surtout des oeufs en veux-tu en voilà : shakshuka, frittata, oeufs de caille, "avocado toast" et omelettes de toutes les couleurs... Vous pourrez aussi vous régaler avec leur pain et leurs viennoiseries faits maison. Un dépaysement à moindre frais et au coeur de la cité.
 
 
B4 market
Facebook/B4 Market

 

Adresse : Av. Radu Beller 54 (3,57 km) Bucarest

 


Rue du pain
 
Si vous êtes nostalgiques de l'ambiance des cafés parisiens, faites donc un petit tour le dimanche matin chez "Rue du Pain". Toujours bondée avant la pandémie et les restrictions de l'état d'alerte, cette boulangerie/brasserie est devenue le berceau des branchés du quartier à l'heure du brunch. Pour vous réveiller en douceur vous aurez le choix entre de délicieux (et très caloriques) oeufs Bénédicte, les classiques croque-monsieurs ou croque-madames, des quiches, des tartes, des bons croissants au beurre ou un délicieux granola. Si vous arrivez avant midi, vous pourrez même aller chercher votre baguette de pain comme un vrai parigot.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Criss Crissie (@crisscrissie) le

 

Adresse: Calea Floreasca nr. 111 - 113, Bucarest

 


Simbio
 
Dans un manoir imposant, ce gastro-pub dispose d'une grande terrasse entièrement recouverte de verdure durant cette saison, idéale pour profiter des douceurs de l'été. Sa particularité : on déjeune à n'importe quelle heure. Il vous sera proposé des oeufs sous toutes ses formes (shakshuka, oeufs à la Florentine, oeufs norvégiens,...), des irrésistibles pancakes à la ricotta, banane et sirop d'érable ou un délicieux pain perdu avec fruits frais et coulis de fruits des bois. A la fois léger et consistant : la règle de tout brunch qui se respecte.
 
 

Adresse: Strada Negustori nr. 26, Bucarest


 
Dianei 4
 
Si vous avez envie d'un brunch plus consistant et d'une cuisine exotique, essayez donc le bar-restaurant Dianei 4. Ce petit oasis est niché dans une belle maison d'époque aux allures bohème, dans une ruelle calme où les oiseaux roucoulent à souhait. Vous aurez le choix entre un petit déj' allemand avec de grosses saucisses, des oeufs pochés, bio évidemment, le tout accompagné de pommes de terre wedges et de choucroute, des « Huevos Rancheros » avec oeufs, avocat, haricots rouges et tortilla ou encore le classique «  Steak & Egg » américain. Après cette dégustation de taille, vous serez au bon endroit pour une petite balade de digestion dans un des plus beaux quartiers historiques de Bucarest.

 


Adresse: Str. Dianei, Nr. 4, Bucarest

 

 

 

 

 

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale