Vendredi 24 septembre 2021
TEST: 2244

Travailler en Australie : le guide complet

Par Thibault Segalard | Publié le 30/08/2021 à 16:30 | Mis à jour le 21/09/2021 à 02:20
Des travailleurs en Australie

Comment et dans quel secteur décrocher un emploi en Australie? Quel visa demander ? lepetitjournal.com vous propose le guide complet de ce qu’il faut savoir pour travailler en Australie.

Le marché de l’emploi en Australie

L’Australie est la 12ème économie mondiale selon le classement du Fonds monétaire international. Son économie se repose sur ses ressources primaires très abondantes et variées comme le fer, le pétrole, l’or, l’uranium, …. Le pays mise aussi sur son agriculture très productive.

L’Australie a connu une croissance ininterrompue de 1991 à 2020 jusqu’à la crise du covid-19 (record de l’OCDE), avec une croissance annuelle moyenne de 3%. Un vrai miracle économique que la crise sanitaire a freiné, car la pandémie a fait chuter la croissance de 7%. Le pays est un des derniers à être classé AAA par toutes les agences de notation financière. L’Australie est un pays qui exporte énormément, elle est particulièrement active au sein de l’Organisation Mondiale du commerce, en y déployant une stratégie d’accord de libre-échange. Le PIB australien est de 1.182.484 milliard de dollars et possède un PIB par habitant de 46.281 dollars.

Les salaires en Australie sont parmi les plus élevés au monde, ce qui peut expliquer son attractivité. Le taux de chômage est de 4,9% au deuxième trimestre 2021, une première sous la barre des 5% depuis plus de 10 ans.

 

carte australie

 

Le visa/permis de travail en Australie

Si vous n’avez pas la citoyenneté australienne, vous aurez besoin, en premier lieu, d’un visa de travail pour exercer une profession. L’Australie propose une multitude de visas permettant de travailler suivant vos situations.

Le Student Visa

Pour les étudiants en Australie, le student visa permet de travailler en dehors des cours, jusqu'à 40 heures par période de 15 jours. Sa durée est de maximum 5 ans.

Le Post Study Work Visa

D’une durée de 2 à 4 ans le Post Study Work Visa est éligible seulement pour ceux qui ont étudié au moins 2 ans dans une université australienne et ont obtenu une qualification finale.

Le Working Holiday Visa (WHV)

Le Working Holiday Visa (WHV) est destiné aux jeunes de 18 à 35 ans. Il a une validité de 1 an et a vocation de financer le séjour de son détenteur en Australie. Le Working Holiday Visa est renouvelable jusqu’à 2 fois sous conditions, et permet de travailler jusqu’à 6 mois chez le même employeur.

Le Temporary Skilled Shortage Visa (TSS) 

Le Temporary Skilled Shortage Visa (TSS) est destiné aux travailleurs qualifiés dans un domaine dans lequel une entreprise australienne ne trouve pas d’Australien qualifié. Il a une validité qui peut aller jusqu’à 4 ans.

Le visa de résident permanent 

Le visa de résident permanent est réservé aux étrangers qui se trouvent en Australie et qui ont vécu au minimum 2 ans et travaillé 1 an temps complet sur le territoire australien.

Pour obtenir un visa, il faut effectuer une demande sur le site de l’immigration australienne.

 

passeport

 

Contrats de travail et salaires en Australie

En Australie, c’est le Workplace Relations Agreement de 1996 qui encadre juridiquement le travail. Le code du travail australien privilégie la souplesse, la flexibilité et la facilité d’embauche et de licenciement.

Il existe trois types de contrats de travail en Australie, qui offrent chacun une flexibilité et une stabilité différente aux employés et aux employeurs :

  • Permanent contract : ce contrat à durée indéterminée peut être à temps plein comme à temps partiel. Il nécessite une période d’essai de 3 mois.
  • Fixed term employment contract : Les salariés en fixed term employment contract ont des contrats de travail temporaire ou vacataire. Ils sont ainsi recrutés pour une durée précise. Le salaire est déterminé à l’heure, à la journée ou parfois à la tâche.
  • Casual : Le contrat de travail Casual est l’équivalent du contrat intérimaire en France. Il est très utilisé dans les secteurs du bâtiment et de la restauration.

En Australie, chaque secteur d’activité est relié par une convention collective nommée Award. C’est cet Award qui définit la rémunération minimum en fonction du niveau de qualification dans chaque domaine. Si l’entreprise ne fait partie d’aucun Award, le salaire minimum national est de  20,33 $/h ou 12,22 euros, soit 772,60$ la semaine. Selon l’OCDE, le salaire moyen australien est de 55.206 dollars par an.

Les conditions de travail en Australie

La durée légale hebdomadaire pour un travail à temps plein est de 38 heures par semaine. Bien que la durée de travail varie selon le contrat et le type d’emploi, les heures supplémentaires sont facturées à 50% en plus pour les deux premières heures et à 100% pour les heures suivantes. Traditionnellement, les journées de travail commencent à 9 h et se terminent à 17h.

Concernant le préavis de départ, il est de 6 mois, à condition que cela soit stipulé sur le contrat de travail. Pour un licenciement, vous bénéficierez de 4 à 5 semaines de préavis, vous pouvez également avoir jusqu’à 16 semaines de prime.

 

 

signature contrat

 

Comme en France, il y a deux jours de repos par semaine. Pour les vacances, les Australiens bénéficient de 4 semaines de congés payés par an et pour le congé parental vous pourrez prendre jusqu’à 18 semaines de repos. Les jours fériés varient eux selon les régions, mais il y en a 10 qui s’appliquent à tout le pays :

  • Nouvel an : le 1er janvier
  • Fête national (Australian Day) : 26 janvier
  • Vendredi saint : fin mars
  • Samedi de Pâques
  • Lundi de Pâques
  • Commémoration de la bataille de Gallipoli (Australian and New Zealand Army Corps Day) : 25 avril
  • Anniversaire de la reine : 2ème lundi de juin
  • Fête du travail : 1er lundi d’octobre
  • Noel et le lendemain : 25 et 26 décembre

Trouver du travail en Australie

Trouver du travail en Australie peut être assez compliqué suivant votre secteur d’activité, les entreprises australiennes préférant toujours employer des travailleurs australiens. Cependant, certains secteurs affichent une pénurie de main-d'oeuvre, ce qui pourra faciliter votre embauche. Si vous travaillez dans le domaine de la santé, de l’assistance sociale, des services de soins infirmiers et ambulatoires, vous aurez beaucoup plus de chances de vous faire enrôler. Les secteurs du commerce de détail et de la construction ont aussi le vent en poupe. Depuis la crise sanitaire, le milieu du numérique et des nouvelles technologies est également en plein essor.

 

Australie Melbourne

 

Voici une liste non exhaustive des sites qui peuvent vous aider à trouver un emploi :

my-australian-job.com

jobsearch.gov.au

apsjobs.gov.au

seek.com.au

mycareer.com.au

careerone.com.au

jobnet.com.au

Vous pouvez également consulter les sites provinciaux en fonction de la région dans laquelle vous souhaitez travailler. La Chambre de commerce France-Australie à Sydney met également à disposition la liste de ses membres, que vous pouvez consulter.

Travailler en Australie sans diplôme

Comme partout dans le monde, vous pouvez travailler sans diplôme en Australie. Le salaire ne sera pas prodigieux, mais les opportunités d’évolution sont bien souvent importantes. Les secteurs qui embauchent le plus de non diplômés sont : le tourisme, l’hôtellerie et l’agriculture. Cependant, pour les deux premiers, la pratique de l’anglais est obligatoire.

Effectuer une mission VIE (Volontaire internationale entreprise) reste aussi un formidable moyen de travailler en Australie sans diplôme. Les conditions requises pour partir faire une mission VIE australienne sont :

  • Avoir entre 18 et 29 ans
  • Être de nationalité française ou être un ressortissant d’un pays de l’espace Economique Européen,
  • Avoir un casier judiciaire vierge
  • Pouvoir se consacrer à 100% à la mission
  • Accepter la lettre d’engagement de Business France
  • Si vous êtes français, être en règle vis-à-vis des obligations de services nationale de la France (numéro identifiant défense)

Travailler en Australie sans parlais anglais

Partir travailler en Australie sans parler anglais n’est pas chose aisée. Le plus simple est de se rapprocher du milieu agricole ou du forage (mine et pétrole) plutôt que de la restauration par exemple. Malgré tout, les possibilités de trouver du travail sans pratiquer l’anglais sont très limitées. 

 

Thibault Segalard

Thibault Segalard

Thibault a rejoint l’équipe de la rédaction internationale en juin après avoir passé 2 mois dans celle d’Athènes. Étudiant en école de journalisme.
0 Commentaire (s) Réagir