Noor Inayat Khan : une espionne en France pendant l'occupation

Par Christine de Liedekerke | Publié le 26/03/2021 à 01:02 | Mis à jour le 05/05/2021 à 16:14
noor inayat khan guerre mondiale

Qui est Noor Inayat Khan, la première et seule femme indienne envoyée par les services spéciaux anglais pour espionner les Allemands en France occupée pendant la seconde guerre mondiale ? Pourquoi a-t-elle été choisie ?

 

De Moscou à Paris, une enfance bercée par les valeurs soufistes

Noor Inayat Khan naît en 1914 à Moscou alors que ses parents, Inayat Khan et la Begum Amina (née Baker) sont les invités du Tsar Nicolas II. Inayat Khan est un descendant du Sultan Tipu, autrefois roi de Mysore en Inde. Sa famille prêche le soufisme, une vision mystique et ésotérique de l’Islam. Il est envoyé avec ses frères porter la parole du soufisme aux États Unis à travers la musique et les arts. Il y rencontre Ora Ray Baker ... qu’il épouse à Londres en 1913 avant de partir avec elle pour Moscou où Noor (ce prénom signifie lumière en arabe) naît le 1er janvier suivant. 

Mais, l’ambiance à Moscou devient électrique et la famille quitte la Russie tsariste pour Londres, puis Paris où Noor est rejointe par deux frères et une sœur. La vie familiale est paisible, heureuse. 

Les valeurs soufistes de non violence, d’harmonie entre les religions et d’amour transcendé par la musique créent une atmosphère de paix. Hélas, en 1927 lors d’un retour en Inde, le père de Noor y meurt et commence alors une longue période de deuil pour Amina et ses enfants. Noor grandit, elle étudie à la Sorbonne, joue de la harpe, donne des concerts avec ses frères et sa sœur.  Elle écrit des livres pour enfants et se fiance secrètement à un musicien juif. 

 

noor inayat khan guerre mondiale
Maison dans laquelle habitait Noor Inayat Khan à Suresnes @Celette

 

La seconde guerre mondiale bouleverse la vie de Noor

Mais, l’histoire les rattrape et, en 1940, la famille fuit la France occupée pour rejoindre Londres. 

Son frère Vilayat rejoint la RAF (Royal Air Force) et Noor décide de rentrer à la WAF ( Women’s Air Force) où elle suit une formation militaire. 

Le SOE (Special Operations Executive : un service secret anglais qui infiltre la France occupée pour aider la résistance), qui cherche sans cesse des opérateurs radios, la recrute ainsi que d’autres pour leur maitrise de la langue française. Noor est alors entraînée pour devenir une espionne, un opérateur radio et surtout pour résister aux techniques de torture de la Gestapo. 

 

noor inayat khan guerre mondiale

 

Envoyée en France pour espionner les Allemands

Les supérieurs de Noor hésitent à l’envoyer en France occupée car c’est une jeune femme artiste et rêveuse, mais ses excellents talents pour le morse, sa rapidité de transmission et son français impeccable lui valent d’être larguée en France pendant la nuit du 16 juin 1943 sous le nom de code de Madeleine. Elle rejoint le réseau Prosper. Une semaine à peine après son arrivée, son réseau est trahi et elle se retrouve seule à assumer le travail de six opérateurs radio ! 

 

noor inayat khan guerre mondiale
@Celette

 

Sa “valise” contient sa radio qui pèse plus de 15 kg et l’antenne qui mesure 15 m c’est dire comme il lui est difficile de transmettre, de fuir, de changer d’endroit chaque nuit et de se cacher dans Paris qui n’est qu’un nid de Nazis. Pendant plus de trois mois, elle réussit à échapper à tout et à transmettre tous les soirs. Elle refuse de rentrer à Londres car elle sait qu’elle est le seul espoir du SOE. Mais, le 13 octobre 1943, trahie par la sœur d’un agent, elle est arrêtée par la Gestapo. 

 

noor inayat khan guerre mondiale
Une des radios utilisés par les services secrets anglais - @Hanedoes

 

Les tortures quotidiennes dans les geôles allemandes à Paris puis dans celles en Allemagne ne feront pas flancher Noor alias Madeleine, elle résiste à toutes les horreurs inventées par la Gestapo pour la faire parler et rien ne sort de ses lèvres …

Elle meurt exécutée à Dachau le 13 septembre 1944 en criant “ LIBERTÉ “ ! Elle avait 30 ans. 

Noor a reçu a titre posthume la Croix de Guerre française et la George Cross anglaise, les deux médailles les plus honorifiques de la France et de l’Angleterre. 

Un mémorial à son effigie a été érigé à Londres en 2012 suite au livre de l’écrivain indien Shrabani Basu “Spy Princess” et un timbre en son honneur a été mis en circulation en 2014. La traduction française de ce livre est sortie en 2021 sous le titre : "Espionne ... et princesse" (Editions Metvox). 

 

L’Occident croit avoir gagné la seconde guerre mondiale grâce à Churchill et aux Anglais, mais c’est sans compter les millions d’autres … dont plus de 2,5 millions d’Indiens ! 

Qui aurait résisté à un an de torture par la Gestapo ? Qui aurait donné sa vie pour une cause et un pays qui ne sont pas les siens ? Une héroïne hors norme, hors du commun … une lumière éblouissante venue nous éclairer pour sortir des ténèbres nazies … Noor Inayat Khan 

 

noor inayat khan guerre mondiale

 

 

En juin 2019, un film inspiré par la vie de trois femmes espions durant la seconde guerre mondiale dont Noor Inayat Khan, a été présenté au festival international du film d'Edimbourg. Le film est désormais disponible sur Amazon Prime.

 

 

 

 

1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

ADLB ven 26/03/2021 - 17:56

Quel destin hors norme! Cela force l’admiration!

Répondre
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale