Vendredi 20 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

A lire "Inde, la disparition de Jean-Baptiste", un reportage troublant

Par Isabelle Bonsignour | Publié le 12/06/2019 à 00:00 | Mis à jour le 12/06/2019 à 07:54
Photo : La mère du disparu collant un avis de recherche
Inde Disparition Jean-Baptiste Talleu

Dominique Hoeltgen, journaliste française ayant vécu à Bombay pendant dix ans, a publié récemment un livre sur un sujet troublant : la disparition d’un jeune Français à Bombay en décembre 2007. Le livre s’intitule : Inde, la disparition de Jean-Baptiste et l’auteur y relate la quête sans fin des parents du jeune homme pour le retrouver. Un ouvrage perturbant mais qui atteint son objectif : ne pas oublier Jean-Baptiste.

lepetitjournal.com Bombay s’est entretenu avec l’auteur après avoir lu le livre. Retour sur ce fait divers inexpliqué.

 

Dominique Hoeltgen s’est installée à Bombay pour la première fois en 2005 pour suivre son mari qui a créé la filiale indienne de Renault. Après avoir quitté l’Inde en 2010, elle y revient à nouveau deux ans plus tard et y séjourne encore cinq ans. Reporter sans frontières, elle a pratiquement toujours vécu à l’étranger dont 15 ans en Afrique et 15 ans en Asie. Elle a été, entre autres, correspondante de l’Expansion, du Journal du Dimanche et de la Croix. Elle est aussi un des membres actifs de l’ONG “Un toit à Bombay” qui parraine des fillettes de familles en situation d’extrême pauvreté ainsi que de "GIFT" (Girls Inspired for Tomorrow), l’ONG indienne partenaire, qui anime un lieu d’accueil et de protection pour les plus vulnérables. 

 

Inde disparition Jean-Baptiste Talleu
Dominique Hoeltgen

 

Sa rencontre avec les parents du jeune Français disparu a été due au hasard. En mai 2008, en rentrant chez elle, elle croise dans l’enceinte du temple ISKON de Juhu, l’ambassadeur et le consul de France en discussion avec une Française. Invitée à participer à la conversation, elle apprend que cette femme est une mère à la recherche de son fils disparu à Bombay quelques mois auparavant. Elle lie alors connaissance avec Marie-Claire Talleu, la maman de Jean-Baptiste et va l’assister dans ses recherches. Dominique s’investit dans la quête des parents, va à la rencontre de témoins qui auraient vu le jeune Français et sa bicyclette et accompagne parfois le couple lors de ses voyages en Inde. Elle finit par se retrouver avec un épais dossier sur la recherche de Jean-Baptiste et comprend que l’histoire vaut plus que quelques articles dans les journaux.

Ses amis indiens la poussent alors à en faire un film, elle écrit un scénario, The lost bike (la bicyclette perdue), primé au Goa Film Bazar de 2012 mais les producteurs intéressés se désisteront. Elle décide alors, avec l’accord des parents du jeune homme, de rédiger un livre. Inde, la disparition de Jean-Baptiste est publié en mars 2019.

 

Inde Disparition Jean-Baptiste Talleu

 

C’est un reportage brut sur les déplacements, les rencontres avec les témoins potentiels toujours accompagnées de déceptions et le casse tête administratif pour avoir recours aux services de police locaux. Mais, le livre montre surtout la transformation du père et de la mère du disparu au cours de leurs voyages en Inde :

 

“La quête des parents a changé de dimension au fil du temps. La compréhension de l’Inde a été un vecteur de changement profond pour eux.”

 

On comprend page après page que, si le couple considérait au départ l’Inde comme un pays  hostile qui leur a pris leur fils, après s’y être rendus régulièrement depuis 2008, ils appréhendent aujourd’hui certaines des facettes complexes du pays et sa profonde spiritualité. Tous les deux à la retraite, ils ont financé leurs venues en Inde sur leurs économies en se déplaçant avec les moyens de transports publics, bus et train et en séjournant dans des ashrams. Ils ont ainsi fait la connaissance de nombreux Indiens qui leur ont permis de découvrir ce pays et d’en apprécier les différences.

 

“Les parents espèrent toujours revenir en Inde. Ces voyages leur amènent une sorte de présence de leur fils”.

 

Le livre de Dominique Hoeltgen est disponible en livre papier (ISBN 978-2-363-159717, distribution Hachette). Il est également disponible en version électronique sur toutes les plate-formes amazon.com, fnac.fr, kobo.fr, chapitre.com, etc. Tous les liens sont accessibles depuis cette page.

 

 


Avant Inde, la disparition de Jean-Baptiste, Dominique avait publié un autre ouvrage sur l’Inde, Inde, La révolution par les femmes, qui lui a été inspiré par la force et la résilience des femmes en Inde : “Durant mon séjour à Bombay, j’ai rencontré de nombreuses femmes de toutes les couches sociales et je me suis rendue compte qu’elles étaient nombreuses à relever la tête et à tenter de combattre les inégalités.”, déclare-t-elle. Le livre est disponible sur amazon.fr.



 

Pour information, l’avis de recherche de Jean-Baptiste Talleu est toujours sur le site de l’Ambassade de France en Inde. 

 

Inde disparition Jean-Baptiste Talleu

 

Pour en savoir plus sur Un Toit A Bombay et GIFT

 

 

Nous vous recommandons

isabelle bonsignour

Isabelle Bonsignour

Directrice de la publication et responsable éditoriale. Expatriée au long cours et fervente lectrice du site lepetitjournal.com, elle a rejoint l’équipe en créant l’édition de Bombay.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualité en Inde

LE SAVIEZ-VOUS

L’hindi comme langue nationale en Inde ?

Le ministre de l'Intérieur a relancé la polémique sur l'hindi comme langue d'unité nationale. Pour en savoir plus sur la place actuelle de l'hindi et les multiples langues du sous-continent indien

Vivre en Inde

LE SAVIEZ-VOUS

L’hindi comme langue nationale en Inde ?

Le ministre de l'Intérieur a relancé la polémique sur l'hindi comme langue d'unité nationale. Pour en savoir plus sur la place actuelle de l'hindi et les multiples langues du sous-continent indien

Expat Mag

Dublin Appercu

Apple met en cause le « bon sens » de l’UE devant la justice

Apple a dénoncé mardi devant la justice européenne la décision de Bruxelles lui demandant de rembourser à l’Irlande 13 milliards d’euros d’avantages fiscaux, estimant qu’elle défiait « la réalité et l