Holi, le festival hindou des couleurs

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 17/03/2022 à 13:30 | Mis à jour le 17/03/2022 à 13:30
Photo : Credit : Instagram srivatsan_sankaran
Holi festival

Holi est l’un des festivals les plus fêtés en Inde et est célébré dans tout le pays ou presque. Surtout connu sous le nom de “festival des couleurs”, il est de temps en temps appelé “festival de l’amour” parce que ce jour-là, les gens se réunissent et oublient leurs mauvais sentiments les uns envers les autres. Le festival dure un jour et une nuit et commence le soir de “Purnima” pendant le mois de Falgun, ce qui correspond à la pleine lune du mois de février ou mars selon les années. Le premier soir du festival est appelé Holi Dahan et le lendemain est le jour de Holi. 

 

Après 2 ans de célébration de Holi a minima pour cause de pandémie, en 2022, les Indiens pourront s'en donner à cœur joie partout dans le pays. Cependant, la veille du festival, le gouvernement de Maharashtra a publié des directives pour Holi, demandant d'éviter les grands rassemblements et d'observer un comportement approprié à la Covid-19, car la maladie est toujours répandue dans cet Etat.

 

Personnes recouvertes de poudres de couleur pour Holi
credit Satyam Kumar

 

En 2022, Holi est célébré de jeudi 17 mars à vendredi 18 mars qui est un jour férié pour les organismes publics et les écoles dans le Maharashtra mais pas dans toute l’Inde. L’état du Tamil Nadu, dont la capitale est Chennai, par exemple, ne considère pas Holi comme un jour férié. Il en est de même dans l’état du Karnataka, dont la capitale est Bangalore.

 

Holi, la victoire du bien contre le mal

Dans la mythologie hindoue, Holi symbolise la victoire du bien contre le mal.

La légende raconte que le roi Hiranyakashyapu était tellement imbu de sa personne qu’il avait exigé d’être regardé comme un dieu et avait interdit de vénérer tout autre dieu. Or, son fils, Prahlad, était un fervent dévot du dieu Vishnu et n’obéissait pas à son père. Celui-ci, furieux, demanda alors à sa sœur, Holika, de le débarrasser de son propre fils.

Holika disposait du pouvoir de traverser le feu sans blessures et proposa alors de passer au milieu d’un bûcher en transportant Prahlad. Mais, elle avait oublié que cette magie n’opérait pas quand elle n’était pas seule.

Prahlad fut sauvé par Vishnu pour le remercier de sa dévotion et Holika fut brûlée vive. 

 

C’est ainsi que Holi est un jour où l’on se réjouit et on fait la fête ! 

Fille recouverte de poudres de couleur pour Holi

 

Comment se déroule Holi ?

Le festival commence la veille au soir par un feu de joie qui symbolise la victoire du bien sur le mal. Le lendemain, traditionnellement, les Indiens font des batailles avec des poudres colorées car les couleurs représentent l’optimisme et le côté positif de la vie dans la mythologie hindou. C’est pourquoi Holi est connu comme le “festival des couleurs”. 

 

Toute la journée, adultes et enfants se déchaînent dans un brouhaha terrible mêlant musiques traditionnelles et cris et projettent tout autour d’eux de la poudre colorée ou mieux encore des bombes à eau préalablement teintées. Les différences jeunes/vieux, pauvres/riches s’effacent temporairement et chacun se laisse aller à jouer et danser. 

 

Les enfants apprécient particulièrement le festival car c’est le seul jour de l’année où ils peuvent arroser les passants et ne pas se faire réprimander ! Si quelqu’un a la malencontreuse idée de faire la grimace après s’être fait asperger, les arroseurs lancent :

 

Bura na mano Holi hai …” (Ne vous mettez pas en colère, c’est Holi !) et tout est pardonné. 

 

Le soir, tout redevient plus calme et chaque personne visite ses proches pour leur témoigner de son amour et son respect. 

Comme dans tout festival indien, les gens partagent des mets sucrés, tels que le Gujiya, Ladoo, Burfi et Imarti, … 

 

Des Gujia, un dessert de Holi dans le nord de l'Inde
des Gujias - @ Porwaldeepak

 

 

Récemment, de nombreuses voix ont commencé à s’élever contre l’utilisation des poudres colorées bon marché qui sont traditionnellement utilisées partout en Inde. Certaines d’entre elles sont toxiques et contiennent des ingrédients chimiques qui peuvent se révéler dangereux pour la peau et provoquer des allergies. De plus, certaines couleurs comme le violet ou le rouge sont plus tenaces que d’autres et il n’est pas rare de voir encore des gens avec des marques de couleur sur la peau ou les cheveux quelques jours après le festival. 

 

Plusieurs sociétés proposent des sachets de colorants naturels mais les prix sont encore élevés par rapport aux poudres chimiques classiques. On peut aussi trouver sur internet des recettes pour fabriquer soi-même les couleurs, en particulier à base de fleurs d’hibiscus pour le rouge ou de henné pour l'orange ou le marron. 

 

 


Le conseil du la rédaction :

Pour profiter du festival sans souci, prévoyez une tenue couvrante que vous pourrez jeter ensuite, enduisez-vous de crème hydratante pour éviter que les colorants ne pénètrent dans la peau et protégez vos cheveux avec de l’huile de coco. Des fêtes de Holi sont aussi organisées dans les jardins des immeubles dans les quartiers résidentiels. 

Pour en savoir plus sur la fabrication de couleurs chez soi

Des conseils pour un festival sans souci


 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale