Lundi 13 juillet 2020

Mumbai : forum réussi sur l’inclusion professionnelle des jeunes

Par Isabelle Bonsignour | Publié le 28/11/2019 à 13:00 | Mis à jour le 28/11/2019 à 13:00
Y4CN LP4Y inclusion jeunes

Youth 4 Change Network (Y4CN) est un réseau international regroupant environ 40 organisations qui travaillent en faveur de l’inclusion des jeunes exclus. Il a pour objectif de les connecter afin de les aider, de créer des échanges entre elles, de leur proposer des formations et d’organiser des rencontres. 

 

Y4CN LP4Y inclusion jeunes
Le prospectus du forum

 

Il y a aujourd’hui dans le monde 1,8 milliard de jeunes âgés de 15 à 24 ans dont 900 millions qui vivent en dessous du seuil de pauvreté de 1,90 USD par jour, victimes de malnutrition, de violences, d’abus…  En 2025, leur nombre devrait atteindre le milliard.

Y4CN est convaincu que l’avenir de la société mondiale repose sur l’inclusion professionnelle de ces jeunes aujourd’hui laissés pour compte et que, même si les chiffres sont alarmants, ce n’est pas une fatalité. ONG, pouvoirs publics, entreprises et jeunes doivent travailler ensemble pour y remédier. 

 

Y4CN LP4Y inclusion jeunes
Y4CN à l'école Intuit.Lab

 

Le forum organisé par Y4CN dans les superbes locaux de l'école Intuit.Lab à Mumbai a réuni des ONG, cadres d’entreprises et jeunes, tous impliqués dans l’inclusion professionnelle des jeunes. Après Delhi, Bruxelles, Paris et Hanoi, l'événement se tenait pour la première fois à Mumbai. lepetitjournal.com était présent et vous dit tout.

 

Trois panels de discussion se sont succédés, faisant intervenir des représentants d’ONG et de sociétés sur les qualités personnelles, le suivi des jeunes et les possibilités et avantages d’une collaboration entre les différents acteurs du monde professionnel. Expériences, points de vue et convictions ont été échangés permettant ainsi à chacun de repartir avec des idées et des axes d’intervention nouveaux.

 

Les participants ont relevé les points importants suivants :

Afin de fournir aux jeunes l’ensemble des compétences nécessaires pour avoir accès au marché du travail (compétences techniques et qualités personnelles), les ONG et les sociétés ont développé des projets-clés qu’il peut être intéressant de dupliquer. 

La nécessité de disposer de formateurs expérimentés ainsi que la mise en place d'expériences pratiques du type stage sont primordiales pour un transfert efficace des connaissances.

Rohit Salgaonkar, Application Scientist (en charge du support client) chez Roquette a évoqué le cas d’un jeune, agent de ménage, que la société a aidé à évoluer et qui a ainsi pu intégrer les équipes professionnelles.

 

Y4CN LP4Y Roquette jeunes
Le premier panel : Lisha Sivadasan et Rohit Salgaonkar avec Miriam Boudali, Y4CN

 

Le suivi des jeunes après la formation et la première entrée sur le marché du travail est fondamental. 

Pour les ONG, il est important de créer dès les premiers mois de la formation un sentiment d’appartenance à une communauté et de le maintenir lorsque le jeune termine le programme. Masood Shaikh, responsable de la formation et du maintien de la qualité pour l’ONG Magic Bus, a expliqué comment Magic Bus assurait l’accompagnement des jeunes lors de leurs premiers pas dans la vie professionnelle avec un formateur responsable de le contacter tous les mois et de faire le point avec lui. 

Pour les sociétés, le point crucial est la mise en place de “tuteurs” ou “mentors” qui soutiennent, épaulent et orientent le jeune dans son parcours dans l’entreprise. 
 

Y4CN LP4Y Magic Bus
Le deuxiéme panel

 

La collaboration entre ONG et sociétés permet de faciliter l’insertion des jeunes dans la vie professionnelle et de travailler de manière plus efficace. 

Sayantani Das, en charge de la Digital Academy de Capgemini, a présenté le programme mis en place dans sa société pour former les jeunes aux technologies numériques, la Digital Academy. Ce projet fonctionne en coopération avec des ONG qui préparent au préalable les jeunes à intégrer les cours de la Digital Academy. Mehtab Shaikh, un jeune issu du programme LP4Y et ayant suivi la Digital Academy a témoigné en début de forum.

De son côté, Ravi Shahu, Program Manager pour l’ONG Reality Gives, a expliqué comment et pourquoi Reality Gives a décidé de se concentrer uniquement sur l’enseignement de l’anglais et a fait appel à Antarang Foundation, une autre ONG, pour le développement des qualités personnelles des jeunes accueillis et suivis dans leur centre de Dharavi. 

 

Y4CN LP4Y inclusion jeunes
Le troisième panel

 

Pour en savoir plus sur les ONG et les sociétés étant intervenues : 

ONG 

TechnoServe

Ashiyana Foundation

Magic Bus

Reality Gives

Antarang Foundation

Bombay to Barcelona Library Cafe

 

Sociétés

Roquette

Capgemini, Digital Academy

 

L'établissement français d’enseignement du design qui a mis ses locaux à disposition :

Ecole Intuit.Lab

 

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi) (attention Bombay est tout en bas de la liste)

Ou nous suivre sur Facebook

 

 

isabelle bonsignour

Isabelle Bonsignour

Directrice de la publication et responsable éditoriale. Expatriée au long cours et fervente lectrice du site lepetitjournal.com, elle a rejoint l’équipe en créant l’édition de Bombay.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualité en Inde

CINÉ

Bollywood en émoi : Amitabh Bachchan touché par la Covid-19

Amitabh Bachchan, figure emblématique de Bollywood, a annoncé qu’il était contaminé par la Covid-19 et était hospitalisé. Le monde du cinéma de Bombay s’est uni pour prier pour son rétablissement.

Expat Mag

TÉMOIGNAGES

Expatrié et Ambassadeur de France malgré moi

Vivre à l’étranger revient souvent à devenir, volontairement ou non, un ambassadeur de son pays. Alors que le 14 juillet approche, nous avons recueilli les témoignages de ces Français expatriés