Le bref : Polémique lors de la clôture du Festival International du Film de l'Inde

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 30/11/2022 à 00:30 | Mis à jour le 30/11/2022 à 08:00
Affiche du "International Film Festival of India" de Goa 2022

Le 53e Festival International du Film de l'Inde (IFFI) s'est terminé lundi à Goa, par une cérémonie de remise des prix en présence du ministre national de l'information et de la radiodiffusion, du ministre d'État à l'information et à la radiodiffusion et du ministre en chef de Goa. La France était le pays d’honneur du festival et plusieurs films français ont été présentés en marge du festival.

 

Déclaration controversée du président du jury du Festival International du Film de l'Inde (IFFI)

Le président du jury, le réalisateur israélien Nadav Lapid, a suscité une vive polémique en déclarant lors de la cérémonie de clôture que tous les membres du jury ont été perturbés et choqués par le 15ème film de la sélection, le film indien The Kashmir files qui, selon lui, “n’est qu’un vulgaire film de propagande inapproprié pour une section de compétition artistique d'un festival de films aussi prestigieux". Le jury comprenait outre Nadav Lapid, une monteuse française et un réalisateur de documentaires français, une productrice américaine et un réalisateur indien.

Le film The Kashmir files, qui a réalisé une des meilleures ventes de l’année, aborde le sujet de l'exode des hindous du Cachemire, appelés les Pandits, dans les années 1990. Il a suscité une controverse dès sa sortie en salles début 2022, certains spécialistes relevant des inexactitudes dans la situation décrite dans le film. A Singapour, il a été interdit de diffusion en raison de son "potentiel à provoquer l'hostilité entre différentes communautés".

 

L'ambassadeur d'Israël en Inde s'insurge contre la déclaration de son compatriote

Le discours du président du jury du festival du film de Goa a suscité des réactions opposées, certains louant son courage pour s’être ainsi exprimé devant le ministre national de l'information et de la radiodiffusion tandis que d'autres l'ont accusé de ne pas comprendre la situation critique des hindous au Cachemire quand la violence y faisait rage. 

Mais, c’est l’ambassadeur d'Israël en Inde qui a eu la réaction la plus vive en accusant le réalisateur d’avoir abusé de la pire des façons de l'invitation indienne à présider le jury du festival, ainsi que de la confiance, du respect et de la chaleureuse hospitalité qui lui ont été accordés. Le seul Indien parmi les 5 membres du jury, le réalisateur Sudipto Sen s’est dissocié des propos du président du jury dans un tweet. 

 

Nadav Lapid, qui a été fait Chevalier des Arts et des Lettres par la France, a fait partie de plusieurs jurys de cinéma à travers le monde.

 

 

La suite dans le bref...

Le bref du 30 novembre 2022

Toutes les autres nouvelles de la veille et du jour à écouter en podcast :

Réécouter tous les brefs sur SoundCloud ici.

 


Ce podcast est aussi accessible en message vocal WhatsApp sur votre téléphone le matin en suivant la procédure ci-dessous pour vous inscrire :

Ajoutez à vos contacts Whatsapp le Bref avec le numéro de téléphone suivant: +91 8291097571

Laissez nous un message tel que "Bonjour le bref"

Vous serez ajouté d’ici 24 heures à la liste de diffusion "Le Bref".

 


Informations concernant vos données personnelles :

Votre inscription au Bref implique que lepetitjournal.com Bombay dispose et conserve votre numéro de téléphone pour vous donner accès à ce podcast quotidien ou répondre à une discussion que vous seriez susceptible d'initier. Vos données ne sont pas transmises à des tiers. Elles sont conservées jusqu'à votre désinscription du service, que vous pouvez demander à tout moment en envoyant le message "STOP". Toutes vos données seront alors automatiquement effacées.


0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale