Dimanche 29 novembre 2020

Passage à l'immigration houleux pour un étudiant indien du Tamil Nadu

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 12/01/2019 à 01:00 | Mis à jour le 25/08/2019 à 20:55
étudiant tamil nadu

Un officier de l’immigration a refusé le passage en zone de transit à un étudiant indien ne parlant pas Hindi ; suite à cet incident, l'étudiant, qui partait pour les Etats Unis, a déclenché un débat sur twitter en taggant le Premier Ministre Narendra Modi et le leader du parti du Congrès, Rahul Gandhi ; la police enquête.

La Branche Spéciale de la Police de Mumbai a ordonné une investigation suite aux allégations d’un étudiant en doctorat de 27 ans selon lesquelles un officier de l’immigration à l'aéroport international de Mumbai lui aurait refusé l'entrée sur le territoire mardi soir, car il n'était pas capable de converser en hindi. Suite à l’incident, Abraham Samuel, un ingénieur biomédical effectuant un Doctorat en Chimie à Clarkson University à Potsdam, aux États-Unis, a déclenché un débat avec des tweets taggant non seulement le Premier Ministre Narendra Modi et le Ministre des Affaires Étrangères Sushma Swaraj, mais aussi les dirigeants de l’opposition Rahul Gandhi, MK Stalin de la DMK ainsi que Shashi Tharoor.

“Entrée refusée par un officier de l’immigration au guichet 33 de l'aéroport de Mumbai car ne sachant parler qu’anglais et tamil et NON hindi ! Quelle honte ! Officier signalé, j'espère que des mesures seront prises”, déclare son tweet épinglé, qui a déjà été retweeté 1512 fois et a reçu 1892 likes.

S’adressant exclusivement au Mumbai Mirror durant son vol Air France reliant Paris à Boston, Samuel expliqua que l’incident a eu lieu à son arrivée à Mumbai en provenance de Chennai, dans la nuit de mardi, après avoir passé un mois avec sa famille à Madurai. Il s’était alors présenté à l’immigration au guichet 33 dans la zone de départ, entre 12h30 et 1h00 du matin.

“Le même officier venait de laisser passer une étrangère après avoir clairement communiqué avec cette dernière en anglais. Mais en me voyant, il s’attendait à ce que je comprenne l’Hindi, et lorsque je lui ai dit "Désolé monsieur, je ne comprends pas l’Hindi (en anglais), il eut un accès de colère et me demanda de trouver un autre guichet” expliqua Samuel au Mumbai Mirror mercredi soir.

“Il m’a, à plusieurs reprises, demandé de retourner dans le Tamil Nadu. Après avoir porté plainte contre l’officier au bureau de l’immigration, celui-ci se présenta devant moi et ne changea pas de comportement. Il dit à nouveau qu’étant en Inde, je devrais savoir parler l’Hindi, ou alors retourner dans le Tamil Nadu ; et ce, devant ses supérieurs”, dit l'étudiant, en rajoutant qu’il dut se rendre au guichet d’à côté afin de pouvoir entrer en zone de transit. Samuel précisa qu’il n’eut pas le temps de déposer une plainte officielle mais que les caméras de vidéosurveillance avaient capturé tout l’incident. Il devait embarquer sur un vol Air France pour Paris, passant par New York, avant de pouvoir atterrir à Boston.

La police a déclaré aux journalistes : “Nous menons une enquête afin de déterminer si les allégations sont justes et quelles auraient pu être les circonstances engendrant l’altercation. Si tout cela est vrai, il est très regrettable qu’un officier de l’immigration ait pu se comporter ainsi. Notre investigation se conclura jeudi prochain”. L’interlocuteur du journal précisa que si l’officier était déclaré coupable, il serait soumis à une requalification, à un nouvel entrainement ainsi qu’à une re-sensibilisation.

Une autre source a rajouté : “Les employés de l’immigration travaillent en général 12 h par jour, il est donc possible que certains fassent une erreur de conduite. C'est pour cela que nous les obligeons à assister à des séances de gestion de stress”.

 

Les informations sur ce fait divers sont extraites d'un article du Mumbai Mirror datant du 10 janvier 2019.

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
SPORT

Wind-Surf : Sarah Hauser entre au Guinness World Records

La windsurfeuse Calédonienne Sarah Hauser entre au Guinness World Records pour la plus haute vague wind-surfée par une femme à 10,97 mètres de haut à Haiku, Hawaï, USA le 31 Décembre 2019.