TEST: 3548

L'interdiction du plastique à usage unique reportée !

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 06/10/2019 à 18:53 | Mis à jour le 07/10/2019 à 09:02
Photo : Credit : Unsplash brian yurasits
plastique interdiction Modi

Dans son allocution mensuelle fin août 2019, le Premier ministre indien, Narendra Modi, avait lancé le mouvement contre le plastique à usage unique (Single Usage Plastic - SUP) à partir du 2 octobre 2019, date de l’anniversaire de Gandhi. La plupart des Indiens avait compris que le plastique à usage unique allait être interdit par le gouvernement central et donc, dans toute l’Inde. Malheureusement, Narendra Modi n’a rien annoncé de tel dans son discours le 2 octobre. 

 

Le gouvernement avait prévu de définir les produits en plastique qui allaient être interdits. Le journal The Economic Times rapporte que la liste comprenait les sacs plastiques, les verres et assiettes, les petites bouteilles, les pailles et certains types de sachets. Mais, sous la pression de l’industrie du plastique et de l’emballage, il a fait machine arrière. 

 

Face aux nombreuses critiques des associations environnementales, le gouvernement a rétorqué que le premier ministre avait demandé aux Indiens de prendre conscience de la pollution générée par les plastiques à usage unique et de travailler tous ensemble pour en réduire l’utilisation ou les recycler.

 

Tweet de la campagne “Swachh Bharat” (Une nation propre)

 

Le ministre de l’environnement, des forêts et du changement climatique a informé les Etats et Territoires de l’Union indienne qu’il n’y aurait pas d’interdiction immédiate. Il leur a cependant demandé de renforcer la gestion des déchets plastiques en “improvisant” sur la base des systèmes existants !

Le rapport de Plastindia foundation, une organisation qui regroupe les acteurs du secteur du plastique, indique qu’en 2016-2017, l’Inde a consommé 15,5 millions de tonnes de plastique et que ce nombre devrait atteindre 20 millions en 2019-2020.

Mais, l’interdiction du plastique à usage unique pourrait encore affaiblir une économie déjà au ralenti et augmenter le taux de chômage du pays. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : selon India Brand Equity Foundation, une fondation créée par le ministère du commerce et de l’industrie, le secteur du plastique en Inde emploie 4 millions de personnes, représente plus de 30 000 unités de production qui sont entre 85 et 90% des petites ou moyennes entreprises et plus de 2 000 sociétés exportatrices.

 

Cependant, dans une tribune du journal The Economic Times, l’ancien président de Coca-Cola India, Venkatesh Kini, plaide pourtant pour cette interdiction en expliquant qu’il existe déjà de nombreuses alternatives aux emballages plastiques inventées et/ou produites par des entreprises indiennes. Il déclare : “Il y a des centaines de solutions déjà prêtes ou en cours de définition par des entrepreneurs qui souhaitent œuvrer pour l'environnement. L’Inde a aujourd'hui la possibilité de devenir un leader mondial sur le marché des innovations pour réduire la pollution par le plastique. Au lieu de faire du lobbying pour empêcher la mise en place de règles, l’industrie doit se lancer à fond dans ce secteur.”

 

Le Maharashtra a déjà interdit les sacs, assiettes, verres, couverts et pailles en plastique ainsi que les bouteilles de moins de 200 ml depuis plusieurs mois, mais peu de mesures de répression ont été mises en place jusqu'à présent pour les contrevenants. Cependant, surfant sur le discours de Narendra Modi, le gouvernement de l’Etat a annoncé, la semaine dernière, qu’il interdisait strictement ces produits et a défini les amendes suivantes en cas d’utilisation : 5 000 roupies pour la première offense, 10 000 roupies en cas de récidive et 25 000 roupies avec une peine de trois mois d’emprisonnement en cas de nouvelle récidive.

 

Tweet de l’administration de l'aéroport international annonçant la mise en place de l’interdiction du plastique à usage unique

Un exemple à suivre : la zone de transit de l’aéroport international de Mumbai est devenue entièrement “plastic-free” depuis le 2 octobre 2019. “L’administration de l'aéroport a interdit tout produit en plastique à usage unique tel que les couverts, les bouteilles de moins de 200 ml, les sacs en plastique, les emballages pour la nourriture, les pailles et les papiers à bulles utilisés pour protéger les produits fragiles.” a déclaré au Times of India un porte-parole de l'aéroport. Les pailles en plastique ont été remplacées par des pailles en inox, les sacs plastiques par des sacs en tissu et les couverts et assiettes/bols par des produits fait à base d’amidon de maïs.

 

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale