TEST: 3548

Les travaux de la statue de Chhatrapati Shivaji dans la baie suspendus

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 15/01/2019 à 01:00 | Mis à jour le 15/01/2019 à 09:44
Photo : La baie de Bombay vue du village de pêcheurs à Cuffe Parade
Cuffe Parade, Nariman Point, Malabar Hill, statue de Chhatrapati Shivaji, Shiv Smarak

Vendredi 11 janvier, la Cour Suprême a demandé à l’Etat du Maharashtra de ne pas continuer les travaux entrepris pour la construction de la statue du héros local, Chhatrapati Shivaji, sur une île artificielle dans la baie de Bombay.

 

La Cour Suprême a statué suite à une demande de recours du Conservation Action Trust qui s’était auparavant adressé à la Haute Cour de Bombay mais n’avait pas été entendu. Le Conservation Action Trust (CAT) a avancé que toutes les études sur les impacts environnementaux n’avaient pas été finalisées.

 

La statue doit être construite sur une île artificielle d’environ 6 hectares en face de Marine Drive et à 1,2 km au sud ouest de la résidence du gouverneur (Raj Bhavan). L’Etat du Maharashtra a prévu de récupérer cette surface sur la mer pour ériger le mémorial, Shiv Smarak. Celui-ci représentera le roi des Marathas, Chhatrapati Shivaji, sur son cheval et levant son sabre. Il devrait mesurer 212 mètres de haut, quelques mètres de plus que la statue de l’Unité dédiée à Vallabhbhai Patel, premier ministre de l’intérieur de l’Inde. Ce dernier monument a été récemment inauguré dans le Gujarat par le Premier Ministre Narendra Modi et détient, pour l’instant, le titre de statue la plus haute du monde. 

 

Le coût très élevé de la construction (environs 320 millions d’euros) a déjà fait grincer beaucoup de dents mais l’état du Maharashtra a prévu de récupérer sa mise grâce aux 10 000 visiteurs par jour que le mémorial devrait attirer. Ceux-ci seront transportés par bateaux depuis le Gateway of India et probablement depuis une nouvelle jetée à Nariman Point.

 

Le projet a été initié il y a plusieurs années et a déjà divisé les Mumbaikars. Les pêcheurs de la communauté des Koli, souvent considérés comme les habitants originels de Mumbai et dont la déesse Mumbadevi serait à l’origine du nom de la ville, affirment que la création d’une île rocheuse à quelques kilomètres de la côte sonnera la fin de leur mode de vie et de leurs moyens de subsistance. Le passage des ferrys transportant les touristes risque de décimer les bancs de poissons locaux : pomfret, maquereau de Bombay, crevettes et crabes.

 

Les opposants font remarquer que le budget prévu pour la construction pourrait permettre d’améliorer les infrastructures routières, de santé et d’éducation de la ville alors que les partisans soutiennent que la cité doit honorer le héros du Maharashtra qui a combattu l’empire Moghol.

 

Le Premier Ministre Narendra Modi s’est rendu sur le lieu prévu pour la construction en décembre 2016 pour poser symboliquement la première pierre. Le 24 octobre 2018, un des deux bateaux se rendant sur le site pour l’inauguration du chantier a heurté un haut-fond et s’est retourné, un journaliste s’est noyé. Cet accident a encouragé plusieurs groupes de personnes dont des élus à demander à ce que la statue soit érigée sur la terre ferme mais le chef du gouvernement du Maharashtra (Chief Minister) s’y est opposé. 

 

La phase de récupération du sol sur la mer a commencé fin octobre 2018 et vient donc d’être interrompue par la Cour Suprême. 

 

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale