TEST: 3548

L’aviation indienne a bombardé un camp d’entrainement au Pakistan

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 27/02/2019 à 01:00 | Mis à jour le 27/02/2019 à 10:35
Mirage 2000 bombardement au Pakistan

Selon le gouvernement et l’état major militaire indien, l’aviation indienne a frappé un lieu de villégiature au Pakistan où se trouvaient plus de 300 membres du groupe terroriste Jaish-e-Mohammed. Le gouvernement et l’état major pakistanais, quant à eux, assurent que l’aviation pakistanaise a repoussé les avions indiens et que ceux-ci ont du lâcher leur chargement de bombes sur une zone déserte. 

 

Les relations entre les deux pays sont extrêmement tendues depuis le 14 février 2019, quand un militant Kashmiri a lancé son camion chargé d’explosifs sur un convoi de troupes indiennes. L’attentat a été revendiqué par le groupe Jaish-e-Mohammed, catalogué groupe terroriste par de nombreux pays, dont l’Inde. Les militants sont entrainés au Pakistan d’après les Indiens. 

 

Dans un entretien avec les médias, le ministre des Affaires Etrangères indien, Vijay Gokhale, a affirmé : “Nous avons reçu des informations selon lesquelles le groupe terroriste Jaish-e-Mohammed prévoyait d’autres attaques en Inde et que des troupes étaient entraînées dans cet objectif. C’est pourquoi nous avons effectué une frappe préventive.” L’aviation indienne aurait lâché plusieurs bombes non loin de la ville de Balakot au Pakistan sur un lieu de villégiature qui a été entièrement détruit. Tous les hommes politiques indiens se sont réjouis du succès de cette frappe aérienne, que le Pakistan condamne. 

 

Après cette incursion militaire de l’Inde au Pakistan, le ministre chinois des Affaires Etrangères a réagi en déclarant qu’il était important que les relations entre l’Inde et le Pakistan restent calmes. “Nous souhaitons que les deux pays œuvrent dans un objectif de maintien de la paix et de la stabilité dans la région”, a t-il dit. Il aurait aussi conseillé au gouvernement indien de rechercher la coopération internationale pour résoudre le problème du terrorisme. 

 

Les postes frontières des états indiens jouxtant le Pakistan sont en état d’alerte mais le Premier Ministre, Narendra Modi, a assuré à la population indienne qu’elle pouvait dormir sur ses deux oreilles.

 

 

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale