Le bref : Le FMI renfloue le Pakistan et probablement le Sri Lanka

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 02/09/2022 à 00:30 | Mis à jour le 05/09/2022 à 06:00
Un village du Pakistan entièrement inondé

Le Pakistan, dont on a beaucoup parlé dans les médias internationaux, a subi des inondations massives cette année. L’ONU et le gouvernement pakistanais ont lancé un appel à l’aide financière internationale pour faire face aux désastres causés par les pluies de mousson torrentielles. L’ONU a estimé que le Pakistan aurait besoin de 160 millions de dollars. 

 

Le FMI accorde un nouveau prêt au Pakistan

Le Fonds Monétaire International a accordé le prêt de 1,1 milliard de dollars dont avait besoin le pays pour stabiliser son économie et faire face à ses obligations de remboursement d’emprunts précédents. L’obtention de ce prêt était aussi une condition pour obtenir des prêts de la Chine et des pays du Moyen-Orient. Selon le Times of India, c’est le 23eme prêt accordé par le FMI au Pakistan.

Pour réduire ses dépenses, le gouvernement du Pakistan a interdit les importations de 36 produits considérés comme non essentiels ou de luxe comme le poisson en boite ou la confiture. Mais ce qui a beaucoup heurté les Pakistanais est l’appel lancé par le ministre du plan et du développement leur demandant de fortement réduire leur consommation de thé. Le Pakistan est le premier importateur de thé dans le monde. Durant l’année fiscale 2021-2022, les Pakistanais ont bu l’équivalent de 400 millions de dollars en thé. 

 

Le FMI conditionne son offre de prêt au Sri Lanka à la restructuration de la dette du pays

Le Sri Lanka devrait recevoir un renflouement conditionnel de 2,9 milliards de dollars de la part du FMI.

Le conseil d'administration du FMI doit d'abord ratifier l'accord signé par ses services qui est conditionné par la conclusion d'un accord entre le gouvernement sri lankais et ses créanciers pour restructurer les emprunts. Mais le chef de mission du FMI, Peter Breuer, a déclaré que les créanciers devaient également aider le Sri Lanka à se sortir d'une "crise profonde" et à retrouver le service de sa dette.

La Chine, qui est le principal prêteur bilatéral du pays et représente plus de 10 % des emprunts, n'a jusqu'à présent pas publiquement renoncé à son offre d'accorder davantage de prêts au lieu de réduire l'encours des prêts.

Le gouvernement s'est félicité de cette annonce, mais a prévenu les Sri Lankais que des réformes économiques douloureuses étaient encore nécessaires. 

 

 

La suite dans le bref...

Le bref du 2 septembre 2022

Toutes les autres nouvelles de la veille et du jour à écouter en podcast :

Réécouter tous les brefs sur SoundCloud ici.

 


Ce podcast est aussi accessible en message vocal WhatsApp sur votre téléphone le matin en suivant la procédure ci-dessous pour vous inscrire :

Ajoutez à vos contacts Whatsapp le Bref avec le numéro de téléphone suivant: +91 8291097571

Laissez nous un message tel que "Bonjour le bref"

Vous serez ajouté d’ici 24 heures à la liste de diffusion "Le Bref".

 


Informations concernant vos données personnelles :

Votre inscription au Bref implique que lepetitjournal.com Bombay dispose et conserve votre numéro de téléphone pour vous donner accès à ce podcast quotidien ou répondre à une discussion que vous seriez susceptible d'initier. Vos données ne sont pas transmises à des tiers. Elles sont conservées jusqu'à votre désinscription du service, que vous pouvez demander à tout moment en envoyant le message "STOP". Toutes vos données seront alors automatiquement effacées.


 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale