Le bref : 12 000 étudiants indiens rapatriés d'Ukraine mais il en reste encore

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 04/03/2022 à 01:01 | Mis à jour le 04/03/2022 à 01:49
Des etudiants indiens en Ukraine

Le conflit entre la Russie et l’Ukraine occupe une place très importante dans l’actualité mondiale, et en Inde aussi. Ces derniers jours, les autorités indiennes se sont inquiétées du rapatriement des étudiants indiens bloqués dans la ville de Kharkiv, bombardée par les Russes et encerclée par leur armée.

 

Plus de la moitié des étudiants indiens rapatriés d'Ukraine

Les Indiens représentent en effet un quart, soit environ 20 000, des 76 000 étudiants étrangers que compte l'Ukraine. Beaucoup d'entre eux étudient notamment la médecine à Kharkiv.

L’Inde a donc intensifié ses efforts pour évacuer ses citoyens : 12 000 à peu près seraient aujourd’hui rentrés selon le ministère des affaires étrangères indien. 100 autres étudiants ont récemment pu être exfiltrés vers la Pologne et doivent arriver très bientôt sur le territoire indien via un vol d’évacuation IndiGo.

 

Abstention de l’Inde à l'ONU encore une fois

Lors de l'Assemblée Générale des Nations Unies qui s’est tenue hier, l'Inde s’est à nouveau abstenue de voter sur la résolution qui condamne l’invasion de l’Ukraine par la Russie et qui demande le retrait immédiat des forces russes. 141 pays ont voté pour, 5 contre et 35 se sont abstenus.

Le représentant permanent de l'Inde auprès des Nations unies a justifié la position de l’Inde par rapport à l'ensemble de l'évolution de la situation. 

Et hier, les quatre chefs d’Etat des pays formant le Quad, Australie, Etats-Unis, Inde et Japon, se sont réunis virtuellement pour tenter de combler leurs divisions sur la situation en Ukraine. Au contraire de l’Inde, les 3 autres membres du Quad prônent une action forte contre la Russie.

 

Peut-être un corridor humanitaire pour évacuer les étudiants indiens encore en Ukraine

Le nouvel ambassadeur russe en Inde a par ailleurs assuré, mercredi, que la Russie considérait l’option d’ouvrir un couloir humanitaire pour venir en aide aux étudiants indiens bloqués au nord est de l'Ukraine et les évacuer. Cette annonce fait évidemment écho à la position clémente de l’Inde envers la Russie depuis le début de la crise, notamment à l’ONU. Le premier ministre indien garde aussi toujours le contact avec son homologue russe : il se serait entretenu deux fois au téléphone avec Vladimir Poutine.  

 

La suite dans le bref...

Le bref du 4 mars 2022

Toutes les autres nouvelles de la veille et du jour à écouter en podcast :

 

Réécouter tous les brefs sur SoundCloud ici.

 


Ce podcast est aussi accessible en message vocal WhatsApp sur votre téléphone le matin en suivant la procédure ci-dessous pour vous inscrire :

Ajoutez à vos contacts Whatsapp le Bref avec le numéro de téléphone suivant: +91 8291097571

Laissez nous un message tel que "Bonjour le bref"

Vous serez ajouté d’ici 24 heures à la liste de diffusion "Le Bref".

 


Informations concernant vos données personnelles :

Votre inscription au Bref implique que lepetitjournal.com Bombay dispose et conserve votre numéro de téléphone pour vous donner accès à ce podcast quotidien ou répondre à une discussion que vous seriez susceptible d'initier. Vos données ne sont pas transmises à des tiers. Elles sont conservées jusqu'à votre désinscription du service, que vous pouvez demander à tout moment en envoyant le message "STOP". Toutes vos données seront alors automatiquement effacées.


 

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale