Lundi 25 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Confinement en Inde : Modi s’excuse pour les mesures strictes

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 30/03/2020 à 01:05 | Mis à jour le 30/03/2020 à 01:05
Photo : Credit : Prime Minister's Office, Government of India
Modi coronavirus mann ki baat

Chaque mois, le Premier Ministre indien s’adresse à la population via une émission de radio intitulée Mann Ki Baat (“le parler de cœur à cœur” selon la traduction de All India Radio) et traite de l'actualité du pays. Ce dimanche 29 mars, Narendra Modi a consacré tout son discours à la lutte contre le coronavirus et aux mesures prises par son gouvernement. Il s’est excusé auprès des Indiens de ce confinement sévère qui met la survie de millions d’entre eux en question et a fait appel à la solidarité de tous.

 

Mann ki baat coronavirus
Des vendeurs de rue à Bombay

 

Entré en vigueur le mercredi 25 mars, le confinement de 1,3 milliards d’Indiens est une épreuve plus que difficile pour une grande partie de la population dont le travail alimente l'économie informelle. On estime que 80 à 90 % des Indiens seraient employés ainsi : ouvriers du bâtiment, travailleurs ruraux, vendeurs de rue, conducteurs de rickshaws, ragpickers… Tous ces emplois sont aujourd’hui stoppés suite au confinement de la population. Une grande majorité d’entre eux constitue ce que l’on appelle les “migrants” : ils se sont déplacés dans les grandes villes pour y trouver un salaire et se trouvent aujourd’hui complètement démunis, sans emploi, sans logement. Depuis une semaine, ils tentent de regagner leurs villages par tous les moyens, y compris à pied.


 

Certains gouvernements des Etats (à Delhi par exemple) ont d’abord tenté de convaincre les “migrants” de rester sur place en ouvrant des centres d'hébergement et de distribution de nourriture, le risque majeur de ces déplacements étant la propagation potentielle du virus dans les zones rurales indiennes. Mais devant l’ampleur de la situation, ils se sont vus contraints de mettre en place des solutions pour leur permettre de rejoindre leur lieu de résidence habituelle. Cependant, les moyens mis en oeuvre ne sont pas suffisants pour évacuer tout le monde.


 

 

 

De son côté, la ministre des Finances a annoncé, le 26 mars, des mesures pour réduire l’impact du confinement sur la population : distribution gratuite de céréales et légumineuses pendant trois mois pour les plus pauvres, allocation mensuelle pour les personnes âgées et les veuves, assurance maladie pour le personnel de santé, … Cependant, nombreux sont les Indiens qui ne disposent pas de documents officiels pour pouvoir bénéficier de ces aides. 

 

mann ki baat coronavirus
Un cordonnier

 

C’est dans ce contexte que Narendra Modi a présenté ses excuses à la population indienne tout en affirmant qu’il n’y avait pas d’autres moyens pour endiguer la propagation du virus. Il a conclu son discours par un appel à la solidarité des citoyens envers les plus démunis : “C’est une opportunité pour montrer notre générosité. Pensez à distribuer de la nourriture aux plus pauvres. La solidarité est une des bases de notre culture et je suis persuadé que nous en sommes capables.”


Voici l'intégrale du “Mann Ki Baat” du dimanche 29 mars 2020 (en hindi sous-titré en anglais) : 

 

 

et la traduction française du discours publiée par la radio indienne All India Radio.


 

Pour ceux qui souhaitent être solidaires, la rédaction prépare une liste (non exhaustive) des ONG auxquelles vous pouvez donner pour participer à l’aide aux plus démunis qui sera publié rapidement. 

N'hésitez pas à nous envoyer vos adresses pour l'alimenter.

 

 


Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi) (attention Bombay est tout en bas de la liste), Ou nous suivre sur Facebook.


 

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Inde

LITTERATURE

Club de lecture 4 : cinq ouvrages pour découvrir l’Inde

La rédaction présente la quatrième édition du Club de lecture. Tous les quinze jours, nous publions une liste de cinq ouvrages traduits en français sur l’Inde et de style varié : romans indiens, nouve

Expat Mag

Les 10 apprentissages de la crise pour les expatriés

Si la crise est loin d’être finie, quels sont ses enseignements ? Entre prise de conscience et changements radicaux, lepetitjournal.com fait le point sur ce que la Covid-19 nous a appris