L’agrobusiness, nouveau domaine de synergie entre la France et l’Inde

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 09/05/2022 à 01:10 | Mis à jour le 09/05/2022 à 01:10
Réunion entre les représentants français de l'agrobusiness et la FSSAI

La Chambre de Commerce et d'Industrie Indo-Française (IFCCI) a conduit une délégation de 30 membres comprenant des PDG de fabricants et d'exportateurs français de produits alimentaires et de boissons pour rencontrer Arun Singhal, PDG de la FSSAI, l'organisme de contrôle des produits alimentaires en Inde. L'objectif de cette réunion était de créer un dialogue entre l'industrie française de l'alimentation et des boissons en Inde et la FSSAI pour discuter des problèmes et des recommandations concernant les normes et les réglementations de sécurité alimentaire. 

 

Des représentants d'entreprises telles que Andros, Decathlon, Fromageries Bel, Lesaffre, L'Opera Leadlinks, Louis Dreyfus, Mane, Monin, Pernod Ricard, Savencia Fromage and Dairy, Roquette, Soufflet, Lactalis ainsi que des représentants de l'IFCCI, de l'Ambassade de France, de Business France et de la Délégation de l'Union Européenne en Inde ont assisté à la table ronde à huis clos. Ils ont délibéré sur les règlements actuels de la FSSAI, ont abordé les questions clés et les défis des entreprises dans l'industrie alimentaire et agroalimentaire et ont également présenté des recommandations pour faciliter les affaires dans l'industrie alimentaire et agroalimentaire en Inde.

 

Les entreprises françaises apprécient la facilité de faire de l'agrobusiness en Inde, et affirment que le secteur de l'agriculture, de l'alimentation et des boissons sera le nouveau domaine d'exploration des synergies entre la France et l'Inde pour les investissements. 

Les membres de la délégation ont remercié la FSSAI pour certaines des modifications récentes apportées par les autorités et ont soulevé leurs préoccupations et leurs problèmes. Arun Singhal a répondu à toutes les questions en détail et a assuré l'industrie d'un soutien continu.

 

Réunion entre les acteurs de l'agrobusines français et la FSSAI

 

 

La table ronde a été organisée par le Comité des biens et services de consommation de l'IFCCI, qui s'adresse aux entreprises du secteur des biens et services de consommation, dans le but de partager, de se développer et de profiter des diverses activités entreprises par le Comité tout au long de l'année. 

 

S'exprimant lors de l'événement, Arun Singhal, PDG de la FSSAI, a déclaré :

 

La FSSAI travaille à l'harmonisation des normes, au renforcement des capacités, à l'amélioration de la conformité et de l'écosystème des tests alimentaires afin d'améliorer le scénario de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le pays. Nous sommes heureux de faciliter l'échange de vues afin de soutenir la coopération actuelle et future pour la facilitation du commerce".

 

Payal Kanwar, directrice IFCCI et Arun Singhal, PDG FSSAI
Payal Kanwar, directrice IFCCI et Arun Singhal, PDG FSSAI

 

Payal S. Kanwar, directrice générale de l'IFCCI, a déclaré :

 

L'Inde est un marché prioritaire pour les entreprises françaises en Inde et nous avons constaté un rebond impressionnant des affaires depuis la pandémie ainsi que de nouveaux plans d'expansion. Le secteur agroalimentaire français est un acteur majeur de l'économie française et il existe un énorme potentiel pour que davantage d'entreprises entrent sur le marché indien. Nous sommes heureux de travailler main dans la main avec la FSSAI pour créer un environnement commercial favorable aux acteurs étrangers.

 

 


logo de la FSSAI

 

La FSSAI (Food Safety and Standards Authority of India) est un organisme statutaire établi sous l'égide du ministère de la Santé et de la Famille du gouvernement indien. La FSSAI a été créée en vertu de la loi de 2006 sur la sécurité alimentaire et les normes, qui est une loi consolidée relative à la sécurité alimentaire et à la réglementation en Inde. La FSSAI est chargée de protéger et de promouvoir la santé publique par la réglementation et la supervision de la sécurité alimentaire.


 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale