Samedi 16 octobre 2021
TEST: 2242

Un footballeur birman obtient l’asile au Japon

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 16/08/2021 à 22:00 | Mis à jour le 16/08/2021 à 22:00
Photo : Pyae Lyan Aung lors des hymnes avant le match Japon-Birmanie
Photo de Pyae Lyan Aung faisant le salut à trois doigts

Pyae Lyan Aung, gardien de but remplaçant de l’équipe de football de Birmanie, devrait se voir accorder l'asile par le gouvernement japonais, même si la nouvelle n’est pas encore officielle, affirment plusieurs journaux nippons. Le 28 mai dernier, alors que l’hymne birman retentissait dans un stade vide juste avant le match de qualification pour le Mondial 2022 entre le Japon et la Birmanie, Pyae Lyan Aung avait gardé la tête haute et effectué un salut à trois doigts, symbole sorti du film The Hunter Game et devenu l’apanage des opposants à la prise de pouvoir des militaires en Birmanie le 1er février dernier.

Le 16 juin, après la fin des matches de qualification, alors que l’équipe de Birmanie prenait l’avion pour quitter le Japon, Pyae Lyan Aung avait finalement refusé d’embarquer, déclarant à un agent de l'immigration de l'aéroport d'Osaka : « Si je retourne en Birmanie, ma vie sera en danger. J'ai décidé de rester au Japon ». La séquence avait été filmée par NHK, une chaîne publique japonaise. Le Japon n'accorde que très rarement l’asile et ne reçoit d’ailleurs que quelques dizaines de demandes chaque année. Pourtant, le gouvernement japonais avait alors décidé d'accepter cette demande d'asile et d’accorder au joueur le statut provisoire de réfugié en attendant une décision finale de l'agence de l'immigration.

« Si mes coéquipiers ou ma famille sont menacés, je retourne en Birmanie »

Depuis le début de la crise politique birmane, Tokyo a cependant infléchi sa position et a annoncé voilà déjà quelques mois que les permis de séjour des ressortissants birmans au Japon qui le souhaiteraient seraient de prolongés, « à titre de mesure d'urgence ». En mai dernier, deux fonctionnaires de l'ambassade du Myanmar à Tokyo qui avaient été licenciés pour s’être opposés au nouveau pouvoir ont ainsi pu rester dans le pays avec la bienveillance du gouvernement nippon.

Il semble donc que Pyae Lyan Aung va bénéficier de la même mansuétude si l’on en croit les grands médias japonais qui disent avoir des sources souhaitant rester anonymes mais qui confirment toutes que le gardien de but pourrait rester au pays du Soleil Levant avec un statut confirmé de réfugié. NHK va même plus loin en affirmant que c’est cette semaine que l'agence d'immigration japonaise va officialiser sa décision. L'avocat du footballeur a pour sa part réfuté être au courant de quoi que ce soit, se contentant d’expliquer que son client devait se présenter au bureau de l'immigration d'Osaka le 20 août.

Quant à Pyae Lyan Aung, il se dit heureux si cela est vrai mais s'inquiète des conséquences de sa décision : « Si un quelconque danger arrive à mes coéquipiers ou aux membres de ma famille, je retournerai en Birmanie pour être arrêté ».

0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

EXPO

Exposition Morozov : voyager à travers l’art

Jusqu’au 22 février 2022, la Fondation Louis Vuitton propose l’exposition Morozov. Cette collection russe de renom international dévoile les oeuvres des plus grands artistes d’art moderne