Visiter Berlin pour les fans d'architecture

Par Aléna Martinez-Resta | Publié le 11/08/2021 à 23:29 | Mis à jour le 12/08/2021 à 15:23
Photo : © Wikimedia commons
vue aérienne du musée juif de Berlin

Le Mur de Berlin, la Brandenburger Tor, la Siegessäule... Vous avez déjà visité tous les lieux emblématiques de Berlin. Voici une sélection pour en apprendre plus sur l'histoire de l'architecture berlinoise ! 

 

Berliner Philharmonie

Berliner Philharmonie
© Jorge Franganillo

 

Inaugurée en 1963, la Philharmonie de Berlin a été conçue par l’architecte allemand Hans Scharoun qui a choisi de construire la salle de concert de l’intérieur vers l’extérieur. La salle principale est en forme de pentagone et la seconde salle est asymétrique ; le toit, lui, est en forme de tente. Cette originalité a valu à la Philharmonie le surnom de “cirque Karajani” du nom du chef d’orchestre principal de l’époque, Herbert von Karajan.

Concernant l’intérieur, la scène se trouve au centre de la salle et est entourée de rangées de sièges augmentant irrégulièrement. 

 

Haus am Checkpoint Charlie

haus am checkpoint charlie

 

À l’origine, le bâtiment a été conçu comme un immeuble de logements sociaux par l’architecte américain Peter Eisenman, construit de 1985 à 1986 dans le cadre de l’IBA 1987. Le bâtiment abrite désormais le musée du mur de Berlin (Mauermuseum). Le bâtiment se démarque par ses grilles carrées ; la bande rouge de la façade symbolise le XIXe siècle, la bande grise le XXe siècle et la grille blanche la projection Mercator du globe terrestre. Sur le plan architectural, le bâtiment est une contribution importante au développement du déconstructivisme des années 80 et 90.

 

Bonjour Tristesse (officiellement Wohnhaus Schlesisches Tor)

bonjour tristesse
© Tiago Baltazar

 

Construit en 1982 à l’occasion de l’IBA de 1987 à Berlin (exposition internationale d'architecture), il s'agit du premier bâtiment conçu par l’architecte Álvaro Siza Vieira en dehors du Portugal. Le bâtiment a été construit comme logement social, qui était principalement destiné aux immigrants turcs arrivant en Allemagne. L’immeuble comprend quarante-six appartements dispersés sur six étages. Lors de sa construction, le bâtiment s’est démarqué par son absence de terminaison de toit reconnaissable, omniprésente dans l’architecture environnante. Bonjour Tristesse, surnommé par les passants jugeant le bâtiment morose, se distingue par la courbure de sa façade ainsi que son ouverture en forme d'œil.

 

Hansaviertel

Il ne s’agit pas d’un bâtiment mais d’un quartier tout entier ! 

Le Hansaviertel a été presque entièrement détruit durant la Seconde Guerre mondiale, mais a été reconstruit de 1957 à 1961 par plus de cinquante grands architectes venant du monde entier dont Alvar Aalto, Egon Eiermann, Walter Gropius, Oscar Niemeyer, etc. L’ensemble de 25 hectares comprend 1300 unités d’habitation, deux églises, des écoles et un centre commercial. Le tout est appelé Interbau et est protégé en tant que monument historique. Le quartier a par la suite accueilli l’exposition internationale d’architecture Interbau (IBA) en 1957. 

 

Retrouvez une carte interactive indiquant les différents bâtiments ici.

 

L’Unité d'habitation de Berlin (Corbusierhaus)

unité d'habitation

 

L’architecte suisse Le Corbusier a décidé d’appliquer son concept d’Unité d’habitation à Berlin. Le bâtiment est construit de 1956 à 1958 et est similaire aux précédentes unités d’habitations de Corbusier, s’inscrivant également dans le style brutaliste. Le bâtiment en béton brut comprend 530 appartements ayant entre une et cinq pièces. Des visites guidées sont organisées pour en apprendre plus sur le bâtiment et son architecte. 

 

La Haus der Kulturen der Welt 

haus kulturen welt
 © Artur Salisz

 

Il s’agit du centre national allemand de présentation et de discussion des arts contemporains internationaux. Le bâtiment a été commandé par la fondation Benjamin Franklin et conçu par l’architecte américain Hugh Stubbins en 1955 à l’occasion de l’IBA 1957. L’objectif de Stubbins était de faire du bâtiment un symbole pour la liberté, pour l’Ouest comme pour l’Est. Cette volonté d’incarner la liberté explique la forme du toit qui ressemble à des ailes. 

 

Haus Lemke (aussi Landhaus Lemke ou Mies van der Rohe Haus)

Haus Lemke

 

La Villa Lemke est la dernière maison conçue par l’architecte Mies van der Rohe en Allemagne avant son émigration aux États-Unis en 1938. Elle a été construite dans le style Bauhaus. 

Le bâtiment se fait remarquer par sa façade constituée de briques rouges et son toit plat, donnant à la maison un aspect particulier. En ce qui concerne l’intérieur, Mies van der Rohe a également conçu une grande partie du mobilier avec l’aide de son épouse de l’époque, la designer Lilly Reich. 

 

James-Simon-Galerie

James Simon Galerie
 © Abbilder

 

La galerie James-Simon est un centre d’accueil et une galerie d'art située sur l'île des musées de Berlin. Elle a été conçue par l'architecte David Chipperfield en 2019. À la façon de la pyramide du Louvre, la galerie James Simon est conçue pour accueillir et orienter les visiteurs de l'île des musées. Un large escalier mène à une plateforme surélevée par 70 colonnes en béton blanc de près de neuf mètres de haut. 
 

Le Jüdisches Museum Berlin 

Jüdisches Museum Berlin
 © Harry_nl

 

Inauguré en 2001, il s’agit du plus grand musée juif d’Europe. Il s’étend en effet sur 3500 mètres carrés et est composé de trois bâtiments. Le bâtiment principal du musée a été conçu en 1992 par l’architecte américain Daniel Libeskind, qui a également dessiné l’académie W. Michael Blumenthal et la cour de verre. Le musée comprend également l’ancien Kollegienhaus, une œuvre baroque datant de 1735 et un jardin datant des années 1980. 

Le bâtiment principal, nommé bâtiment Libeskind (Libeskind-Bau), se démarque par sa forme en zig-zag et ses murs angulaires en béton nu. De nombreux espaces vides de plusieurs mètres de haut se trouvent au sein du bâtiment et jouent avec les sensations des visiteurs, nombreux à se sentir désorientés voire anxieux.  

L’intérieur du bâtiment Libeskind se découpe en trois couloirs qui se croisent et mènent à des installations différentes. Ces couloirs sont appelés les Axes, symbolisant la vie des Juifs en Allemagne avec la continuité dans l’histoire allemande, l’émigration d’Allemagne et l’Holocauste. 

 

Le Neue Nationalgalerie 

Neue Nationalgalerie
 © Stefannie Fell 

 

Inauguré en 1968, ce musée d’art moderne est signé par l’architecte allemand Ludwig Mies van der Rohe. Deux étages composent ce musée : l’étage inférieur abrite la collection permanente de la galerie, et est situé aux trois quarts sous terre. L’étage supérieur sert de hall d’entrée et permet d’admirer les expositions temporaires. En somme, huit colonnes soutiennent le toit de 1,8 mètre d’épaisseur et de façon à éviter les angles du bâtiment, résultant en un porte-à-faux. 

 

Le bâtiment compte près de 5 000 mètres carrés d'espace d'exposition qui raviront les amateurs d’arts. Vous y trouverez des œuvres de Picasso, Dalí, Miró ou encore Klee et Kandinsky. Il est également possible d’entrer, sur demande, dans le jardin pour y admirer les sculptures exposées. 
 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

Sur le même sujet
Aléna MARTINEZ-RESTA

Aléna Martinez-Resta

Aléna a rejoint l'équipe de la rédaction berlinoise pour l'été 2021. Elle suit une licence franco-allemande entre Clermont-Ferrand et Regensburg.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale