Le "booster" ou 3ème dose du vaccin : la règle ou l’exception en Allemagne ?

Par Juliette Corbin | Publié le 17/11/2021 à 13:30 | Mis à jour le 18/11/2021 à 09:47
Photo : © Parang Mehta - Unsplash
Photo Vaccin booster

Face à l’augmentation des cas de Covid en Allemagne, les experts allemands de la santé appellent à une campagne urgente de rappel du vaccin contre le Covid-19, un vaccin booster.

 

Vendredi 5 novembre 2021, le ministre de la santé allemande, Jens Spahn, a mis en garde contre la reprise d’une quatrième vague en Allemagne. Actuellement, environ deux tiers des personnes en Allemagne sont entièrement vaccinés, mais face à la flambée de l’épidémie et plus de 50 000 nouveaux cas déclarés en 24 heures en ce début de semaine, le gouvernement allemand estime que le rappel pour une troisième dose du vaccin, doit « devenir la règle ».

Le ministre fédéral de la santé, affirme que l’Allemagne, est confrontée à une « pandémie massive, essentiellement de non-vaccinés », qui atteint actuellement des nouveaux records par rapport au mois d’avril.

Alors pour essayer de contenir la reprise de l’épidémie, le ministre fédéral de la santé Jens Spahn et ses homologues des seize Länder se sont réunis lors d’un sommet sur le coronavirus, à l’image des réunions du mois d’avril, au plus fort de la crise.

 

La troisième dose du vaccin - ou booster - doit « devenir la règle » et non l’exception

Jusque-là les autorités s’en tenaient aux recommandations du comité vaccinal STIKO, qui appelait à une troisième vaccination « booster » ciblant les personnes âgées de 70 ans ou plus, les résidents et soignants en maison de retraite, les soignants en contact direct avec les personnes âgées, les personnes dont le système immunitaire est affaibli et les personnes ayant reçu le vaccin unidose de Johnson & Johnson. En effet, STIKO explique que l’efficacité du vaccin Johnson & Johnson contre le variant Delta, plus transmissible, est moindre que celle des autres vaccins.

Alors, afin d’accélérer le rythme auquel les personnes âgées reçoivent leur rappel contre le Covid-19, Jens Spahn a demandé aux dirigeants des Länder, de rouvrir les centres de vaccination. Afin que les personnes les plus vulnérables soient mieux informées, il a également suggéré que toutes les personnes de plus 60 ans et celles souffrant d’infections préexistantes, soient invitées par écrit à se faire vacciner une troisième fois.

Seulement, il semble que cela ne soit pas suffisant et M. Spahn a déclaré au journal Rheinische Post que " les données actuelles en provenance d'Israël montrent que les injections de rappel peuvent faire une différence cruciale pour briser la quatrième vague ".

En effet, selon Dirk Heinrich, président du groupe de médecins Virchow Bund, les retards dans l’administration des rappels est dû à l’approche différente de chaque Etat allemand, concernant l’administration des vaccins. Alors, une campagne de vaccination de rappel uniformisée est nécessaire de toute urgence pour briser cette quatrième vague.

De ce fait, le ministre de la Santé a affirmé que c’est l’ensemble de la population éligible aux vaccins anti-Covid qui devrait bénéficier d’une troisième dose. Alors, les rappels après six mois doivent « devenir la règle » et non l’exception, selon les mots du ministre.

 

Qui peut profiter du vaccin booster ?

Toutes les personnes éligibles au vaccin, ayant reçu sa deuxième vaccination contre le Covid-19, il y a au moins six mois ou plus, peut recevoir une troisième vaccination. La vaccination de rappel est particulièrement recommandée pour certains groupes de personnes, par exemple pour les personnes immunodéprimées ou âgées.

Des exceptions s’appliquent aux personnes vaccinées avec Johnson & Johnson, qui doivent recevoir leur vaccination de rappel quatre semaines après la première vaccination.

 

Quel vaccin sera utilisé pour la campagne de rappel ?

En principe, seuls les vaccins à ARNm de Biontech, Pfizer et Moderna sont utilisés pour toutes les vaccinations de rappel en Allemagne. Ils ont un effet protecteur élevé et sont également suffisamment disponibles, explique le ministère de la santé. Contrairement aux premières et deuxièmes doses, cette dose de rappel est effective après 48h. 

 

 

Pour recevoir gratuitement notre newsletter du lundi au vendredi, inscrivez-vous !

Pour nous suivre sur FacebookTwitter et Instagram.

Sur le même sujet
Portrait de Juliette Corbin

Juliette Corbin

Étudiante en troisième année à Sciences-Po Strasbourg, elle passe un semestre à Berlin, où elle rejoint comme stagiaire la rédaction du petitjournal.com
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Berlin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Emma Granier

Rédactrice en chef de l'édition Berlin.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale