Jeudi 2 avril 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

VISITE – Plongée dans l´horreur Stasi à la prison de Hohenschönhausen

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 20/05/2009 à 01:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 13:44
En 2008, pas moins de 250.000 visiteurs sont venus découvrir ce lieu de mémoire. La vaste prison de Hohenschönhausen avec ses 200 cellules, bureaux et salles d´interrogatoires restés pratiquement intacts plonge brutalement dans une réalité qui reste méconnue : l´univers carcéral de la RDA

 Photo: Marina Touilliez
Gardiens de la mémoire
Harry Santos se présente aux visiteurs comme on entre en scène. Il accueille les retardataires avec quelques boutades et déclame la consigne d´éteindre les portables comme s´il récitait du Shakespeare. Pourtant, ce qui s´est déroulé dans la prison de Hohenschönhausen, à la périphérie de Berlin, n´a rien d'une fiction et il est bien placé pour le savoir. Arrêté en 1982 pour "préparatifs de passage illégal de la frontière", il est condamné à un an de détention. Il connaîtra pendant cette période plusieurs établissements pénitenciers de RDA, dont Hohenschönhausen. Aujourd'hui, il guide les visiteurs sur les lieux de son calvaire et leur raconte son histoire et celles de ses "collègues".

Cela fait partie de la politique du musée non seulement de confier les visites aux anciens détenus mais encore de les associer à toutes les décisions scientifiques et administratives concernant l'ancienne prison. Il faut dire que ce sont eux qui, juste après la réunification, se sont battus pour que l´endroit soit classé monument historique. Et alors qu´il aura fallu attendre 2005 pour que la ville mette en ?uvre un grand plan de conservation et de documentation des restes du mur de Berlin, l´ancienne prison est-berlinoise ouvre dès 1994 ses portes aux premiers visiteurs. Le concept du musée est élaboré par des scientifiques dans les années suivantes.
Photo: Marina Touilliez
Le silence
Pour les détenus de Hohenschönhausen, il y avait urgence à montrer au monde ce qu´ils avaient enduré. Il fallait au plus vite briser le silence sur cette prison secrète dont nul ne parlait en RDA. Un silence qui était la règle jusque dans l´enceinte de la prison. "C´est ce qui m´a frappé lorsque je suis arrivé, cet incroyable silence. Comme si la vie n´existait pas entre ces murs", raconte Harry Santos. Les cellules tapissées de matière isolante et l´interdiction aux prisonniers de se parler créait cette ambiance feutrée, où l´on maltraitait et torturait à l´écart du monde. Les prisonniers eux-mêmes ne savaient pas où ils se trouvaient et l´on s´assurait de les garder dans un isolement propre à brouiller leurs repères spatio-temporels.

Aujourd'hui´hui, il semble que leurs cris ont enfin réussi à traverser les murs du vaste complexe carcéral. N´en déplaise aux sondages catastrophistes qui alertent sur l´ignorance des Allemands concernant la RDA, l´ancienne prison bat depuis quelques années des records de visites. Vingt ans après la chute du mur, de plus en plus d´Allemands sont en demande d´une information précise, historique et non complaisante sur la vie sous la dictature est-allemande.
Marina Touilliez (www.lepetitjournal.com/berlin.html) mercredi 20 mai 2009

Informations pratiques :
Les visites guidées ont lieu tous les jours de 9h00 à 16h00.
Prix : Tarif normal = 4 euros, Tarif réduit = 2 euros.
Téléphone : 030 98 60 82 30
www.stiftung-hsh.de


{mxc}
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Berlin ?

Francfort Appercu
GASTRONOMIE

Mile Chef - Covid-19 : les pâtes gourmandes des confinés

En cette période de confinement volontaire ou imposé suivant le pays dans lequel vous vivez, le Chef Mika vous aide à réaliser un délicieux plat de pâtes avec trois fois rien.

Vivre à Berlin

Francfort Appercu
EXPATRIATION

S’expatrier en Allemagne : les différents statuts

Contrat de travail en détachement, local ou d’expatriation ? Quelles sont les implications fiscales, sociales en fonction de ma situation… ? Expatriation-Allemagne fait le point.

Expat Mag

Bucarest Appercu

Kaufland et Glovo: livraisons gratuites pour les personnes âgées

Les personnes de plus de 65 ans et les personnes handicapées peuvent commander des produits d'épicerie auprès du détaillant Kaufland par téléphone et les produits seront livrés à leur domicile gratuit

Sur le même sujet