Immobilier : les ventes express atteignent 29% à Barcelone et 23% à Madrid

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 21/03/2022 à 14:00 | Mis à jour le 21/03/2022 à 15:28
Photo : Rebond immobilier des ventes express en Espagne/yanalya-www.freepik.es
Les ventes express augmentent

En à peine un an et demi, le secteur immobilier espagnol a montré sa grande capacité de réaction. Les ventes express sont la preuve de ce rebond, même si le phénomène est très différent d’une ville à l’autre. Quelles sont les villes et les provinces les plus dynamiques en Espagne ?

 

Les données sur les transactions immobilières pour janvier 2022 que vient de publier l'INE montrent une augmentation mensuelle de 9,5% et surtout annuelle de 31%. Ce taux de croissance représente le meilleur début d'année depuis 14 ans et montre que le secteur immobilier s'est non seulement remis du ralentissement causé par la crise sanitaire, mais qu'il a rebondi fortement.

Comme au temps du boom immobilier de 2008

"Le mois de janvier est toujours une période de forte activité, car les transactions sont paralysées par les vacances de Noël. Il s'agit toutefois d'un nouveau record. La dernière fois que nous avons dépassé ce taux de transactions en un mois de janvier, c'était lors du boom de 2008, avec 61 000 transactions", explique María Matos, directrice des études et porte-parole de Fotocasa.

 

Cette tendance est confirmée para un autre expert du secteur : selon une étude publiée par idealista, l’autre grand portail immobilier espagnol, au cours de ces premières semaines de l’année, un tiers des biens immobiliers se sont vendus en moins d’un mois. Plus concrètement, 15% des logements l’ont été en moins d’une semaine et 17%, entre une semaine et un mois. Pour 22%, la vente a pris entre un et trois mois, pour 30% entre trois mois et un an, et pour 16% plus d'un an.

 

registre foncier propriétés vendues Espagne
Inscription au registre foncier des propriétés vendues - source INE

 

Les capitales de provinces espagnoles dynamiques

Dans le cas des capitales de province, les "ventes express" sont plus fréquentes, surtout dans les grandes villes. Le pourcentage le plus élevé de ventes en moins d'une semaine se trouve à Cuenca, où 43% ont trouvé un acheteur en moins de sept jours. Viennent ensuite Barcelone (29%), Tarragone (24%), Grenade (23%), Madrid (23%), Saint-Sébastien (20%), Salamanque (20%) et Malaga (20%).

Au-dessus de la moyenne nationale se trouvent enfin Las Palmas de Gran Canaria (19%), Vitoria (19%), Segovia (19%), Valencia (18%), Santa Cruz de Tenerife (17%), Pamplona (17%), Girona, Bilbao, Murcia et León (16% dans les 4 cas).

Les villes où vendre un bien est plus long

À l'autre bout de l'échelle, on trouve les villes de Soria et de Teruel, où le phénomène des "ventes express" ne se produit pas et il faut plus de temps pour vendre un bien. Les pourcentages sont également faibles à Cáceres (6%), Ciudad Real (7%), Ourense (7%), Zamora (7%) et Córdoba (7%). Sous les 10% de "ventes express" se trouvent Guadalajara, Lugo, Palencia et Melilla (8% dans les trois cas), suivies de Logroño, Lleida, Alicante, Albacete et Oviedo (avec 9% dans les 5 villes).

Et les Provinces?

Comme dans le cas des capitales, Cuenca est la province où le pourcentage de "ventes express" est le plus élevé, représentant 32% de celles enregistrées sur idealista en février. Elle est suivie par les provinces de Grenade (22%), Madrid (22%), Barcelone (22%) et Malaga (20%). Au-dessus de la moyenne nationale se trouvent également Salamanque (19%), Álava (18%) et Guipúzcoa (17%). Dans la province de Soria, le phénomène n'existait pas, alors qu'il était de 4% à Teruel, de 5% à Huesca, Cáceres et Zamora.

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale