Vendredi 16 novembre 2018
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les prisonniers indépendantistes de retour en Catalogne 

Par Alexandra Pichard | Publié le 03/07/2018 à 11:40 | Mis à jour le 03/07/2018 à 11:47
Photo : CC0 Creative Commons
prisonniers politiques catalans

Lundi 2 juillet, le ministère de l’Intérieur a commencé le processus de transfert des prisonniers catalans dits "politiques", actuellement détenus dans différentes prisons espagnoles, vers des centres pénitenciers catalans. Le président Pedro Sánchez a déclaré hier qu’ils "devaient être transférés en Catalogne", ce qui se fera dans la journée de mardi, pour les six premiers d’entre eux. 

 

En effet, c'est pour Oriol Junqueras, Raül Romeva, Jordi Sànchez, Jordi Cuixart, Dolors Bassa y Carme Forcadell, que les processus de transfert étaient les plus avancés pourront rejoindre la Catalogne dès ce mardi. Tous avaient déjà fait des demandes, qui ont été approuvées par le nouveau ministère de l’Intérieur, après que Pablo Llarena, le juge du Tribunal Suprême, ait donné son feu vert. Les six prisonniers ont alors quitté leur cellule madrilène pour rejoindre deux prisons catalanes. Pour les hommes, ce sera celle de Lledoners, près de Sant Joan de Vilatorrada, à 70km de Barcelone et pour les femmes, celle de Puig de les Basses, à Figueres. 

Le Parti Populaire et C's accuse Pedro Sánchez de céder aux indépendantistes catalans, insinuant notamment que les prisonniers recevront un autre traitement en Catalogne. Mais pour ces détentions préventives, la compétence de la région autonome ne s’applique pas, et pour l’avocat des détenus, c’est surtout une "bonne nouvelle pour les proches" en l'attente d'une décision judiciaire. 

En effet, tous attendront dans les prisons catalanes que se tienne leur procès au Tribunal Suprême. Ils sont tous accusés de rebellion. Jordi Sànchez et Jordi Cuixart sont emprisonnés depuis le 16 octobre dernier, Junqueras depuis le 2 novembre, Romeva, Bassa et Forcadell depuis le 25 mars, après l’investiture ratée de Jordi Turull. Ce dernier est d’ailleurs un des trois prochains prisonniers qui devraient être transférés en Catalogne, avec Joaquim Forn et Josep Rull. 
 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Madrid Appercu
SHOPPING

Merci Maman: le joaillier qui célèbre la maternité arrive en Espagne

Née los d'une expatriation à Londres, en 2007, "dans la cuisine" de Béatrice de Montille, la marque, après l'instauration d'ateliers à Londres et Berlin, devrait desormais se dévelloper en Espagne.

Sur le même sujet