Vendredi 22 novembre 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Friday for future: l'Espagne se mobilise pour le climat vendredi 27/09

Par Perrine Laffon | Publié le 25/09/2019 à 11:34 | Mis à jour le 25/09/2019 à 11:43
Photo : friday for future espagne
friday for future espagne

Diverses organisations écologistes et étudiantes ont lancé un appel pour participer à une grève mondiale pour la protection de l'environnement le 27 septembre prochain.

 

Cette manifestation se déroulera dans le cadre de la semaine spéciale d'actions pour le climat qui a lieu du 20 au 27 septembre 2019.

C'est dans la lignée du mouvement Friday for Future, initié en Suède par la jeune militante écologiste Greta Thunberg, qu'est organisée cette manifestation mondiale. La vague de protestations lancée par les étudiants et lycéens a conquis le monde, et c'est désormais l'ensemble de la population qui participe à ces actions pour exiger aux gouvernements de prendre au sérieux le problème du changement climatique et de la dégradation de notre planète. À l'occasion du sommet des Nations-Unies sur le Climat qui s’est tenu le 23 septembre à New York, militants et étudiants prendront à nouveau les rues pour réclamer aux dirigeants du monde entier d'appliquer des mesures efficaces pour protéger le climat et respecter les objectifs fixés par les Accords de Paris. Les associations écologistes ont organisé des actions dès le 20 septembre. La semaine se clôturera donc par la manifestation mondiale le vendredi 27 septembre.


Des efforts insuffisants pour limiter le réchauffement

L'objectif fixé en 2015 lors des Accords de Paris était de "limiter la hausse des températures à 1,5 degrés" et de "contenir la hausse de la température de la planète bien en dessous de 2 degrés en 2100". Un objectif qui semble s'éloigner chaque jour davantage, car quatre ans plus tard, les émissions de gaz à effet de serre ne cessent d'augmenter. L'année 2018 a enregistré une hausse des émissions de CO2, le principal gaz polluant, de 2,7% à l'échelle mondiale. L'Organisation météorologique mondiale vient de publier sa 25e Déclaration annuelle sur l’état du climat mondial. Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, y précise que "les quatre dernières années sont les plus chaudes jamais répertoriées, et la température moyenne à la surface du globe en 2018 était supérieure d’environ 1°C aux valeurs préindustrielles".


Plus d'actions, moins de paroles

La grande majorité des participants à ce mouvement de protestation déplorent l'inaction des gouvernements qui peinent à mettre en marche des mesures pour appliquer les accords définis en 2015. Il est vrai que les investissements se sont multipliés pour transiter vers des énergies renouvelables, mais le poids donné aux énergies fossiles est toujours trop important. Néanmoins les efforts diffèrent selon les gouvernements : la Chine par exemple, est responsable à elle seule de plus du quart des émissions mondiales, avec une augmentation de plus de 50% de son niveau d'émission de CO2 en dix ans. La lassitude des activistes est palpable, mais c'est aujourd'hui l'ensemble de la population qui est non seulement concernée par le réchauffement climatique, mais aussi impliquée dans les revendications. Cette année, la pression sur les dirigeants mondiaux sera d'autant plus intense que la planète a envoyé des alarmes climatiques cet été : monstrueux incendies en Amazonie, températures records, dépressions climatiques et tornades... Il sera bien difficile pour les chefs d'États de détourner le regard des signaux d'alerte que les manifestants ne manqueront pas de leur rappeler le 27 septembre prochain. 


Les actions en Espagne

En Espagne, plus de 300 organisations soutiennent la grève mondiale pour le climat. De nombreuses associations écologistes ont signé le manifeste annonçant le mouvement, mais aussi des associations sociales, médicales, et des organismes de défense des travailleurs comme la CGT, UGT ou le mouvement des travailleurs de la Santé. La mairie de Barcelone a quant à elle annoncé sa participation au mouvement dans un communiqué officiel. Toutes les personnes souhaitant protester pourront se joindre à la grève mondiale organisée le vendredi 27 septembre.
Les informations détaillées dans actions et des rendez-vous seront communiquées dans les jours qui viennent. En cliquant sur votre région sur cette carte interactive, vous accédez aux liens des réseaux sociaux des organismes informant des réunions organisées dans votre ville. 

Nous vous recommandons

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Hambourg Appercu
HISTOIRE

Les villes hanséatiques : un incontournable de l'histoire allemande

À la fois vestiges historiques et réalités politiques, les villes hanséatiques comme Hambourg et Brême sont une spécificité unique au monde. Des précisions pour comprendre leur nature et fonction.

Sur le même sujet