Mardi 28 septembre 2021
TEST: 2239

Accord pour un gouvernement indépendantiste en Catalogne

Par Perrine Laffon | Publié le 17/05/2021 à 19:51 | Mis à jour le 17/05/2021 à 19:56
Photo : Pere Aragones / Image d'archive CC BY-SA 2.0 Press Cambrabcn https://www.flickr.com/photos/46344627@N02/30911440728
pere aragones

Les partis indépendantistes ERC et Junts per Catalunya ont annoncé un début d'accord afin de former un gouvernement de coalition et d'éviter une répétition électorale en Catalogne.

 

Il aura fallu plus de trois mois de négociations et de reproches pour finalement annoncer la formation d'un gouvernement, neuf jours à peine avant la date butoir qui aurait provoqué la convocation de nouvelles élections régionales, et sous la pression populaire : ce week-end des centaines de manifestants indépendantistes étaient rassemblés place Jaume Ier pour réclamer un gouvernement. La gauche et la droite séparatistes ont décidé de gouverner à nouveau en coalition, une formule qui n'avait pas fonctionné par le passé.


Pere Aragonès Président

Les quatorze départements du Govern catalan ont été répartis à parts égales entre les deux partis. Selon le principe d'accord annoncé hier, Esquerra Republicana de Catalunya et son candidat Pere Aragonès obtiennent la Présidence du gouvernement autonomique, et la responsabilité de l'Éducation, des Entreprises, du Féminisme, de l'Énergie et de la Culture. Junts per Cataluña, le parti de Carles Puigdemont, semble sortir renforcé de cet accord, bien que ERC ait obtenu plus de vote aux élections : Junts sera en charge des Relations extérieures, de l'Économie et des Finances,  de la Santé, du Territoire, des Affaires Sociales et de l'Université et la Recherche. Pere Aragonès et Jordi Sànchez, secrétaire général de Junts per Catalunya, ont annoncé à la presse la formation "d'un gouvernement fort, pour avancer jusqu'à l'indépendance", et disent miser sur "le dialogue et la négociation pour résoudre le conflit catalan à travers l'autodétermination". 


Des réactions diverses

Le troisième parti indépendantiste, la formation anticapitaliste de la CUP, bien que minoritaire par rapport aux deux blocs indépendantistes d'ERC et de Junts, avait mis en place un premier accord avec ERC. La CUP s'est réjoui de la formation du gouvernement, mais craint aujourd'hui de voir son pré-accord affecté par la nouvelle négociation entre ERC et Junts. Le gouvernement de coalition entre la gauche et la droite indépendantiste exclut de cet accord à Salvador Illa et au Parti socialiste catalan, arrivé en tête des élections. Illa a qualifié l'annonce du gouvernement de "tentative de reproduire un échec". Pour le Partido Popular catalan, cet accord est une mauvaise nouvelle qui "accélèrera la décadence de la Catalogne". Au niveau national, le gouvernement socialiste de Pedro Sànchez craint que cet accord avec Junts ne remette en question sa relation avec ERC. La porte-parole du gouvernement María Jesús Montero a dit espérer que le nouveau gouvernement de coalition catalan ait "retenu les leçons de l'étape antérieure et renonce à la voie indépendantiste".  Du côté de Ciudadanos, Inès Arrimas assure que cette formation est le "prélude aux grâces pour les condamnés du 1-O".

Nous vous recommandons
perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
2 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Sylvie mar 18/05/2021 - 10:13

Bonjour. Je voulais juste vous signaler deux petites erreurs sur le nom d'Inés Arrimadas. Merci! Cordialement,

Répondre
Commentaire avatar

Romatou mar 18/05/2021 - 07:21

Ce nouveau gouvernement catalan n'est qu'un panier de crabes.On peut prédire qu'il y aura encore de nouvelles élections dans peu de temps

Répondre
Sur le même sujet