Lundi 22 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Non-lieu pour vice de forme contre King Power accusé de devoir 375M€

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 19/09/2018 à 00:00 | Mis à jour le 19/09/2018 à 03:49

Un tribunal thaïlandais a déclaré mardi un non-lieu dans une affaire accusant le géant du duty-free King Power de devoir à l’Etat 375 millions d’euros.

Selon la plainte, les dirigeants de King Power, qui travaillent avec les autorités aéroportuaires, ont reversé une part des recettes inférieure au montant requis par le contrat d'exploitation permettant au géant du duty-free d'opérer dans les terminaux de Bangkok.

Les poursuites ont été engagées l’an dernier par un responsable de la lutte anti-corruption, Charnchai Issarasenarak, mais ont été rejetées par la Cour pénale centrale pour les affaires de corruption et de mauvaise gestion.

Ce genre d’attaque, contre une société hyper riche dirigée par Vichai Srivaddhanaprabha, l’un des milliardaires les mieux connectés du royaume, est rarissime.

Ce dernier accusait King Power de s'acquitter auprès de la société Airports of Thailand (AoT) d'un montant de taxes inférieur aux 15% prévus sur les revenus annuels. Le montant total dû depuis 2006 représenterait selon la plainte 14,29 milliards de bahts (375 millions d’euros).

Le juge a rejeté la plainte de Charnchai Issarasenarak au motif qu’il n’avait pas "l’autorisation légale pour déposer une plainte" étant donné qu’il n’était pas personnellement affecté.

Le plaignant, qui est devenu actionnaire d’AoT en 2015, a déclaré que les pertes massives de revenus affectent le public tout entier. "Le pays a subi des dommages très importants," a-t-il dit. "Les malversations et la corruption ont duré pendant plus de dix ans." 

Charnchai Issarasenarak dit vouloir soit faire appel de la décision, soit demander à la Commission Nationale Anti-Corruption (NACC) d’examiner le dossier.

King Power a auparavant nié tout acte répréhensible et déposé plusieurs plaintes pour diffamation contre Charnchai, une pratique courante chez les puissants en Thaïlande pour faire taire les voix dissonantes.

Joueur de polo, Vichai Srivaddhanaprabha fréquente régulièrement des célébrités et l'élite ultra-fortunée du royaume. Sa réputation de décideur habile a connu une embellie en 2016 lorsqu'il a remporté la Coupe de la Ligue anglaise avec le petit club de Leicester City, loin d'être favori de la compétition.

Vichai Srivaddhanaprabha a habillement évité le dangereux monde politique thaïlandais ces dernières années, supervisant la hausse des profits de son empire de King Power. Il a amassé une fortune estimée en 2017 à 2,5 milliards d'euros depuis la création de King Power en 1989, lorsqu'il n'avait qu'une seule boutique à Bangkok.

King Power a obtenu l'exclusivité du duty-free à l'aéroport Suvarnabhumi de Bangkok en 2006, avec un marché captif de dizaines de millions de voyageurs. L'entreprise a maintenant un quasi-monopole de ventes en duty-free dans les principaux aéroports de Thaïlande, en plus d'un centre commercial satellite nourri par des touristes chinois.

Vichai appartient à l'establishment royaliste. Sa famille a reçue son nom royal en 2013 - un honneur hautement symbolique dans un royaume où les connections comptent.

0 Commentaire (s)Réagir