Vendredi 22 octobre 2021
TEST: 2238

King Power, géant thaïlandais du duty-free, fait l’objet de poursuites

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 13/11/2017 à 18:25 | Mis à jour le 13/11/2017 à 18:57
4218506590_c2b3a3e61e_oSoon-Koon-740

Une cour thaïlandaise en charge des affaires de corruption a accepté lundi une procédure judiciaire contre le géant du duty-free, King Power, dont le patron possède le club anglais de Leicester.

King Power est accusé d’actes de corruption lors de l'attribution du marché du principal aéroport de Thaïlande, ce qui aurait fait perdre à l'Etat plus de 360 millions d'euros de recettes fiscales.

Ce genre d’attaque, contre une société hyper riche dirigée par l’un des milliardaires les mieux connectés du royaume, est rarissime.

La procédure, engagée par un responsable anti-corruption, accuse les dirigeants de King Power de collusion avec les autorités aéroportuaires afin de s’acquitter de taxes à hauteur de 3% seulement des revenus du groupe au lieu des 15% prévus par le contrat.

Le plaignant, Charnchai Issarasenanark, estime ainsi que le groupe du milliardaire Vichai Srivaddhanaprabha aurait réussi à éviter de payer 14 milliards de bahts (363 millions euros) à l'Etat lors de l'accord de sa franchise pour opérer dans l’aéroport international de Bangkok, Suvarnabhumi.

"La cour a accepté d’entendre l’affaire," a déclaré aux journalistes un responsable de la cour anti-corruption de Bangkok.

King Power, dont les avocats se sont refusés à tout commentaire ont auparavant nié tout acte répréhensible et engagé plusieurs actions en justice pour diffamation contre Charnchai.

La progression de cette affaire constitue un revers rarissime pour Vichai Srivaddhanaprabha.

Le milliardaire thaïlandais, roi des duty-free, qui a acquis le club Leicester City quand personne ne pariait sur ce club anglais, est parvenu à faire des Foxes le plus improbable champion de Premier League de tous les temps.

Homme d'affaires doué, Vichai Srivaddhanaprabha a fait de ses magasins de duty-free un véritable empire.

En quelques années, il s'est imposé comme un homme d'affaires clé du royaume. En 2006, son groupe touche le jackpot quand il remporte la concession pour les magasins de duty-free du nouvel aéroport international de Bangkok, Suvarnabhumi, qui voit passer tous les ans des millions de voyageurs. Un an plus tard, il manoeuvre pour garder son monopole au sein de l'aéroport.

Cet amateur de polo de 58 ans, qui s'est toujours tenu éloigné des eaux troubles de la politique thaïlandaise,  est un familier des puissants de Thaïlande, au premier rang desquels la famille royale. Son nom, Srivaddhanaprabha, lui a été attribué en 2013 par le roi de Thaïlande.

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet