Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 2
  • 0

Le succès du "condo" auprès des étrangers en Thaïlande se heurte aux quotas

L’achat de "condo" en Thaïlande a plus que jamais la cote chez les étrangers. Selon les derniers chiffres, le niveau prépandémique a été dépassé en 2023 et la progression devrait se poursuivre en 2024

PattayaPattaya
La province de Chonburi, où se trouve la station balnéaire de Pattaya, a enregistré le plus grand nombre d’achats de condominiums par des étrangers en 2023. Photo LPJ Bangkok.com
Écrit par La rédaction de Bangkok
Publié le 18 avril 2024, mis à jour le 14 mai 2024

L’achat d’appartements en copropriété, ou condominium, par des non-thaïlandais a connu une belle progression en 2023, dépassant largement le niveau prépandémique, selon le Centre d'information sur l'immobilier en Thaïlande (REIC).

Mais l’observatoire thaïlandais de l’immobilier indique une saturation dans certains endroits prisés par les étrangers en raison des quotas qui imposent pour chaque immeuble une limite maximale de 49% de propriétaires non-thaïlandais.

Selon le REIC, le nombre de transferts de condominiums à des étrangers en 2023 a atteint 14.449 unités, affichant une croissance de 25% et dépassant le nombre enregistré en 2019, l’année précédant la pandémie.

La province de Chonburi, où se trouve la station balnéaire de Pattaya, a enregistré le plus grand nombre d’achats de condominiums par des étrangers (41,1% du total), suivie par Bangkok (38%).

Près de la moitié des investisseurs étrangers dans le condo thaïlandais sont chinois

Cité par le Bangkok Post, le directeur de l’observatoire du marché immobilier thaïlandais, Wichai Wiratkapan, estime que les quotas devraient être assouplis, ne serait-ce que dans les zones attirant davantage les investisseurs étrangers que les Thaïlandais.

La proportion d’investisseurs non-thaïlandais sur l’ensemble des nouveaux acquéreurs de condos enregistrés annuellement en Thaïlande était de 10,1% en 2019, avant la pandémie de Sars-CoV-2. La crise sanitaire passée, la part d’acheteurs étrangers avait déjà atteint 10,8% en 2022, avant de bondir à 13,4% l’année dernière.

Les plus gros contributeurs à cette forte croissance sont les Chinois qui ont reçu 45,8% du total des unités vendues à des étrangers en 2023, suivis par les Russes, les Américains puis les Birmans, selon le Bangkok Post.

Le journal en langue anglaise souligne que la majorité des acquisitions par des étrangers s’effectue dans une fourchette de prix allant jusqu’à 3 millions de bahts et que les superficies les plus observées se situent entre 31 et 60 mètres carrés.

Flash infos