Mercredi 30 septembre 2020

Les manifs se poursuivent dans le nord et le nord-est de la Thaïlande

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 10/08/2020 à 02:32 | Mis à jour le 10/08/2020 à 10:55
Photo : REUTERS / Athit Perawongmetha - Un manifestant anti-gouvernement porte un masque d'Anon Nampa, l'un des meneurs du mouvement, lors d'une manifestation à Chiang Mai, le 9 août 2020.
Manif-Thailande-province

Plusieurs manifestations anti-gouvernementales ont eu lieu dimanche dans le nord et le nord-est de la Thaïlande demandant de nouvelles élections et des réformes constitutionnelles.

Samedi, plus de 1.000 personnes avaient manifesté à Bangkok après la libération sous caution d’un avocat des droits humains et d’un militant étudiant arrêtés la veille sur plusieurs chefs d’accusation dont celui de sédition. Le mouvement a également été suivi dans la province de Buriram, selon le Bangkok Post.

Dimanche, des centaines de personnes sont redescendues dans les rues de Chiang Mai, Nakhon Ratchasima, Phitsanulok et Maha Sarakham, appelant à la démission du gouvernement de Prayuth Chan-O-Cha, meneur du coup d'État de 2014, élu Premier ministre en 2019 après des élections controversées.

L'Union étudiante de Thaïlande, dans un message sur Facebook, a déclaré que trois militants étudiants étaient retenus dans un poste de police pour les empêcher de rejoindre des activités dans la province de Phitsanulok, dans le nord du pays. Une information que les autorités ont niée.

Manifestation anti-gouvernement a Chiang Mai
Anon Nampa, l'un des leaders des manifestations anti-gouvernementales prend la parole à Chiang Mai, le 9 août 2020. REUTERS / Athit Perawongmetha

"Il n'y a rien ici, qui peut les retenir? Sur quelle autorité pouvons-nous les retenir?", a déclaré à Reuters Wisarnpong Soikunbodi, directeur de la sous-division 31 de la police des frontières qui supervise le poste.

Tout au nord, dans la ville de Chiang Mai, où Anon Nampa devait s'exprimer dimanche, une cinquantaine de policiers surveillait la manifestation, selon un tweet de l’ONG Thai Lawyers for Human Rights.

Les étudiants ont déclaré qu'ils prévoyaient d'autres manifestations à Bangkok lundi.

Le Bangkok Post dit craindre des confrontations entre les manifestants anti-gouvernementaux et leurs opposants ultra-conservateurs échaudés par les revendications des premiers impliquant la monarchie, alors que les deux camps prévoient des rassemblements devant le Parlement lundi matin.

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

GéBé lun 10/08/2020 - 04:16

Après Beyrouth on n’attends plus que Macron ... je vous ai compris ... vive le Québec Liiibrre !

Répondre

Vivre en Thaïlande

PUBLIREPORTAGE

Acacia Bangkok ouvre à tous ses activités extra-scolaires bilingues !

L’école bilingue Acacia permet à tous les parents d’enfants de 3 à 8 ans de faire profiter leurs bambins d’activités extra-scolaires ludo-éducatives, même s’ils ne sont pas scolarisés dans l’école