Jeudi 22 février 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les "Fesses Voyageuses" expulsées de Thaïlande et blacklistées

Par L. BOURBOULON | Publié le 12/12/2017 à 00:09 | Mis à jour le 12/12/2017 à 16:40
Traveling-butts Fesses voyageuses Thailande touristes expulsion Bangkok

Les deux touristes américains arrêtés la semaine dernière pour avoir posté des photos de leurs fesses nues devant le Wat Arun ont été relaxés par les autorités thaïlandaises, avant d'être expulsés du pays et blacklistés.

Un couple de trentenaires californiens arrêté pour avoir posté sur le réseau Instagram des photos de leurs fesses devant deux temples en Thaïlande ont été expulsés du pays, rapportait lundi le Bangkok Post.

Condamnés à une amende de 5.000 bahts pour nudité publique, les autorités hésitaient à les inculper pour partage de documents à caractère pornographique, ce qui aurait constitué une infraction au Computer Crime Act passible de sept ans d'emprisonnement.

Les deux Américains, Joseph Dasilva, 38 ans, et Travis Dasilva, 36 ans, avaient été arrêtés à l’aéroport de Bangkok quelques jours après avoir posté sur Instagram des photos d'eux exposant leurs fesses dans deux temples bouddhistes dont le fameux Wat Arun. Le couple est connu pour publier régulièrement ce genre de photos de voyage sur son compte Instagram intitulé "Travelling Butts" (Fesses Voyageuses) suivi par plus de 14.000 fans. 

Selon le San Diego Gay and Lesbian News, les hommes ont comparu devant le tribunal et le juge a rejeté les chefs d’accusation et les a renvoyés vers la police de l'immigration en vue de les faire expulser très prochainement. Ils ne pourront plus entrer sur le territoire thaïlandais. Les autorités thaïlandaises n'ont pas commenté cette libération.

Au moment de leur arrestation, le porte-parole de la police de l'immigration, le colonel Cherngron Pimpadee, avait dit que "les touristes devraient se montrer respectueux des lieux d'importance culturelle, historique et religieuse car il s'agit tout simplement de bonnes manières".

L'incident a généré de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux pour les Thaïlandais comme pour les Américains, mais peu de compassion. Si les commentaires soutenaient le retour sain et sauf du couple et l'abandon des charges, il reste de l'avis général que leur comportement était inapproprié.

Le San Diego Gay and Lesbian News rappelle également qu'il ne s'agissait en aucun cas d’un problème LGBT, mais que le peu de soutient de la part de la communauté LGBT au couple était tristement surprenant, explique l'éditeur du journal Johnathan Hale.

0 CommentairesRéagir
Sur le même sujet