Lundi 22 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les enfants de la grotte de Tham Luang, un an après le drame

Par Agence France Presse | Publié le 23/06/2019 à 10:57 | Mis à jour le 24/06/2019 à 01:12

Un an jour pour jour après leur incroyable sauvetage dans une grotte inondée, les adolescents thaïlandais de l'équipe de football des «Sangliers sauvages», ont enfilé dimanche leurs chaussures de sports pour une course de charité organisée pour le premier anniversaire du drame.

Ceux dont l'aventure fait l'objet d'une prochaine superproduction Netflix se sont joints à quelque 5.000 coureurs et cyclistes, certains équipés d'accessoires excentriques comme des animaux gonflables, mobilisés pour cette course organisée près de cette grotte du nord de la Thaïlande.

«Cela a été une telle expérience. J'ai beaucoup appris sur les Thaïlandais, notamment notre unité», a témoigné auprès de l'AFP un des rescapés, Pornchai Kamluang, lors de la course.

Avec son équipe de foot, il y a tout juste un an, le 23 juin, l'adolescent entrait dans la grotte. Ils y étaient ensuite restés pris au piège pendant plus de deux semaines, en pleine saison de la mousson, mobilisant une opération de secours internationale et fascinant les médias du monde entier.

«Je suis reconnaissant envers tous les responsables qui ont consacré de leur temps l'an dernier pour nous sauver, mes garçons et moi», a ajouté Ekkapol Chantawong, l'entraîneur des adolescents, seul adulte du groupe de rescapés.

«Ek» est aujourd'hui à la tête de la société «13 Thamluang» créée par le gouvernement pour protéger les intérêts des «Sangliers sauvages» et impliquée dans l'accord avec Netflix.

L'été dernier, l'opération de secours avait mobilisé jour et nuit des milliers de volontaires locaux et étrangers. Au final, les adolescents avaient été extraits de la grotte endormis sur des civières de plongée, en raison de la difficulté du parcours dans des boyaux étroits inondés.

«C'est important que l'on n'oublie jamais ce qui s'est passé l'année dernière», a déclaré dimanche lors de la course le spéléologue britannique Vern Unsworth, membre du trio ayant miraculeusement découvert les jeunes footballeurs, serrés sur un coin de rocher entouré d'eau.

L'argent récolté lors de la course doit aider à la réouverture de la grotte de Tham Luang, toujours fermée au public, ce qui n'empêche pas l'endroit d'être devenu très touristique, avec des T-shirts, pins ou porte-clés à l'effigie des «Sangliers sauvages».
 

0 Commentaire (s)Réagir