Samedi 12 juin 2021

Le vaccin AstraZeneca approuvé en Thaïlande pour utilisation d'urgence

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 22/01/2021 à 00:00 | Mis à jour le 22/01/2021 à 02:47
Photo : Reuters
Vaccin-Covid-AstraZeneca-Thailande

L’agence thaïlandaise de contrôle des médicaments et des produits alimentaires (FDA) a accordé une autorisation d'utilisation d'urgence pour le vaccin COVID-19 d'AstraZeneca, a annoncé jeudi le secrétaire général de la FDA, Paisarn Dunkum, cité par le Bangkok Post.

La Thaïlande est sur le point d’importer 200.000 doses du vaccin AstraZeneca, les 50.000 premières doses étant attendues le mois prochain, et le reste en mars et avril, selon le Paisarn Dunkum.

Selon trois sources du ministère de la Santé, qui ont demandé l'anonymat parce qu'elles n'étaient pas autorisées à parler aux médias, ont déclaré que la FDA avait approuvé mercredi le vaccin AstraZeneca, pour une période d'un an.

L'une des sources a déclaré que l'approbation ne s'appliquait qu'aux doses fabriquées à l'étranger.

La Thaïlande a signé un accord avec AstraZeneca pour produire localement 26 millions de doses de son vaccin via la société Siam Bioscience.

Controverse sur la stratégie vaccinale

Les accords entre la Thaïlande et le laboratoire britannique font l’objet d’une controverse qui a éclaté cette semaine lorsque le politicien d’opposition déchu, Thanathorn Juangroongruangkit, a accusé le gouvernement de mal gérer la campagne de vaccination, affirmant que celui-ci dépendait trop de Siam Bioscience et serait lent à protéger le public en raison de son incapacité à négocier plusieurs accords.

Thanathorn Juangroongruangkit a allégué que l'accord AstraZeneca manquait de transparence et que Siam Bioscience avait obtenu un avantage injustifié par rapport aux autres entreprises en lice.

Siam Bioscience, qui a reçu une subvention gouvernementale de 600 millions de bahts (16,46 millions d’euros) pour développer sa capacité de production, a accepté en octobre de fabriquer le vaccin COVID-19 d'AstraZeneca et de le fournir au royaume et ailleurs Asie du Sud-Est.

Or, la société thaïlandaise appartient au Crown Property Bureau, qui gère le patrimoine de la couronne et est sous le contrôle personnel du roi. Un détail qui a valu à Thanathorn Juangroongruangkit d’être accusée par le gouvernement de lèse-majesté.

Thanathorn a nié avoir fait des allégations directes sur une quelconque implication du roi dans l'accord sur les vaccins et a déclaré que la plainte du gouvernement était sous-tendue par une motivation politique destinée à le réduire au silence une bonne fois pour toute.

"Je demandais si le projet bénéficiait ou non à une seule entreprise. Il se trouve simplement que l'actionnaire de la société est le roi lui-même", a-t-il déclaré à Reuters dans une interview.

Amélioration de l'épidémie

La FDA thaïlandaise a pour l’heure reçu des demandes d'enregistrement de vaccins du laboratoire britannique AstraZeneca et du chinois Sinovac Biotech.

La Thaïlande espère obtenir 63 millions de doses au total et a à ce jour commandé 2 millions de doses du vaccin Sinovac Biotech.

La Thaïlande qui a été relativement épargnée par l’épidémie de coronavirus sur la majeure partie de l’année 2020, observe un retour du virus depuis décembre avec un nombre plus important de cas positifs mais heureusement beaucoup moins de morts.

Entre la mi-janvier et la mi-décembre 2020 le royaume avait enregistré un peu plus de 5.000 cas de coronavirus et déploré 60 décès, et depuis la découverte d’un cluster dans un marché de fruit de mer de la province de Samut Sakhon le 18 décembre, ce nombre est passé à 12.795 cas positifs pour 71 morts avec un nombre quotidien à la baisse. Jeudi, 142 nouvelles infections étaient signalées dans tout le pays.

Le taux de létalité du coronavirus en Thaïlande se situe sous la barre des 1%.Les autorités de la ville de Bangkok ont annoncé jeudi qu’un certain nombre d’activités seraient autorisées à reprendre à partir du vendredi comme les salles de sport, les salons de massage traditionnel, les infrastructures sportives, mais en appliquant des règles sanitaires strictes. Les écoles, garderies et bars restent fermés.

Pongsakorn Kwanmuang, un porte-parole de la municipalité, a déclaré que Bangkok avait reçu au plus fort de la crise 49 nouveaux patients par jour et que ce nombre était maintenant tombé à une dizaine.

D'autres provinces commencent à relâcher les restrictions qu’elles avaient imposées. Chiang Mai mercredi a notamment autorisé les restaurants à vendre de l’alcool jusqu’à 22h.
 

0 Commentaire (s)Réagir