TEST: 2238

Le PM thaïlandais appelle chacun à rester chez soi 15 jours

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 05/01/2021 à 00:50 | Mis à jour le 05/01/2021 à 00:59
Photo : REUTERS / Chalinee Thirasupa - Prayuth Chan-O-Cha a souligné que le gouvernement était bien conscient des risques économiques que feraient peser un confinement généralisé
Prayuth-Chanocha-Masque

Le Premier ministre thaïlandais a exhorté lundi le public à rester chez soi pour permettre de contenir l’épidémie de coronavirus et éviter un confinement strict, alors que le nombre d’infections signalées lundi était de 745 cas positifs au Sars-Cov-2, un record pour le royaume en une seule journée.

Le gouvernement a déclaré ce week-end 28 provinces, dont Bangkok, comme zones à haut risque et a demandé aux gens de travailler à domicile autant que possible afin et d'éviter les déplacements interprovinciaux car le nombre d'infections continue d’augmenter depuis la découverte le mois dernier d’un cluster sur le marché de fruits de mer de Mahachai, dans la province de Samut Sakhon, près de la capitale.

Le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha, qui s’est abstenu jusqu’ici d’opter pour des mesures uniformément strictes au niveau national, a souligné que le gouvernement était bien conscient des risques économiques que feraient peser de nouvelles mesures de confinement généralisées.

"Nous ne voulons pas confiner tout le pays parce que nous savons quels sont les problèmes, par conséquent pouvez-vous tous vous confiner vous-mêmes?", a-t-il a dit aux journalistes.

"Cela dépend de tous", a déclaré Prayuth Chan-O-Cha. "Si nous ne voulons pas être infectés, restons simplement à la maison pendant 14 à 15 jours. Si l’on pense ainsi, alors les choses seront sûres, plus faciles pour le dépistage."

La Thaïlande a enregistré jusqu’ici 8.439 cas de coronavirus et 65 décès au total, ce qui reste l’un des bilans les plus légers d'Asie.

La cellule de gestion de la situation du COVID-19 (CCSA) a recommandé de prolonger un décret d'urgence qui donne pouvoir aux autorités sanitaires et aux gouverneurs de provinces jusqu'à la fin du mois de février.

Les restaurateurs et les vendeurs de nourriture à Bangkok doivent cesser de servir à 21 heures, a déclaré Prayuth Chan-O-Cha, assouplissant un créneau plus strict imposé plus tôt par les autorités de Bangkok qui interdisait le service de 19 heures à 6 heures du matin. Les plats à emporter restent autorisés.

La vente d'alcool dans les restaurants est interdite et les bars et autres lieux de divertissement ont été fermés dans les 28 provinces à haut risque. Les gouverneurs de chaque province ont été habilités à fixer leurs propres restrictions, sachant toutefois qu’ils ne peuvent assouplir des mesures prises par le gouvernement central, seulement les durcir.

Les écoles et les centres éducatifs du pays sont fermés pour tout le mois de janvier.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale