Mercredi 20 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le HCR félicite la Thaïlande pour réduire l’apatridie chez les enfants

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 11/10/2019 à 02:01 | Mis à jour le 15/10/2019 à 12:25
Photo : Jean-Louis DUZERT
Ecolier-Thailande-Duzert

Le Haut Commissariat aux réfugiés des Nations Unies (UNHCR) a salué les efforts déployés par la Thaïlande pour réduire l'apatridie chez les enfants, selon un communiqué publié jeudi.

Dans une déclaration publiée sur son site Internet, l'agence onusienne se félicite de constater "que plus de 60.000 élèves apatrides en Thaïlande pourraient bénéficier de la récente révision d'une directive gouvernementale qui ouvrira la porte à la nationalité thaïlandaise pour les personnes éligibles".

En vertu de ladite directive, révisée et publiée par le ministère thaïlandais de l'Intérieur le 30 septembre 2019, ce dernier collaborera avec le ministère de l'Éducation et les établissements d'enseignement compétents pour accélérer l’inscription de tous les élèves non thaïlandais dans le système d’enregistrement de l'état civil.

Les bénéficiaires sont les enfants scolarisés éligibles à la nationalité thaïlandaise mais qui n'ont jamais été enregistrés dans le système ou qui souffrent d’un dossier existant erroné. Une fois correctement enregistrés, ces étudiants seront en mesure de soumettre une demande de nationalité thaïlandaise, se réjouit le communiqué onusien.

"La Thaïlande continue de prendre des mesures courageuses afin d’identifier les problèmes rencontrés par les apatrides pour obtenir la nationalité et améliorer leur accès aux droits", a déclaré M. Giuseppe De Vincentiis, représentant du HCR en Thaïlande.

"La révision de cette directive traduit la ferme volonté politique du gouvernement thaïlandais de proposer des solutions en matière de nationalité aux apatrides et il importera de maintenir ce niveau d'ambition dans les années à venir."

Plus de 400.000 personnes seraient recensées comme des apatrides en Thaïlande, d'après le Haut-commissariat aux réfugiés de l'ONU, mais certaines sources estiment cependant qu'ils seraient 3,5 millions.

Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), les apatrides et les individus risquant de le devenir en Thaïlande sont souvent des personnes qui ne se sont pas fait enregistrer en tant que Thaïlandais ou ont perdu leurs liens avec leurs pays d'origine. Beaucoup appartiennent à des tribus montagnardes vivant dans des zones reculées ou frontalières et n'ayant qu'un accès limité aux informations concernant leurs droits et les procédures de naturalisation.

Sans certificat de naissance, sans papiers d'identité ni passeport, les apatrides de Thaïlande ne peuvent se marier légalement, obtenir un emploi ou un compte en banque, posséder de biens ou voter.

La Thaïlande s'est engagée à enregistrer tous les apatrides d'ici 2024.

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles