Jeudi 19 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le documentaire thaïlandais "BNK48 Girls Don't Cry" primé en Allemagne

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 04/09/2019 à 00:00 | Mis à jour le 04/09/2019 à 02:23
Photo : Handout / BIFF / AFP - Une scène du documentaire "BNK48 : Girls don't cry", présenté au festival du film de Busan en Corée du Sud
BNK48-KPOP-Thailande

Le documentaire thaïlandais "BNK48: Girls Don't Cry" a remporté le prix du meilleur documentaire au festival SoundTrack Cologne 2019 en Allemagne, rapporte Khaosodenglish, citant le réalisateur du film.

"BNK48: Girls Don't Cry" retrace l'odyssée du groupe de K-Pop thaïlandais BNK48 qui compte des centaines de millions de fans en Asie, créé sur le modèle du groupe japonais de K-Pop AKB48. Réalisé par le Thaïlandais Nawapol Thamrongrattanarit, le film offre une plongée inédite dans la vie des idoles du groupe, et montre, loin des sourires et musiques acidulés, un impitoyable processus de sélection.

A Cologne, le film l'a emporté sur des contributions telles que «Kate Nash: Underestimate the Girl» (2018), un film américain sur le chanteur britannique et «Once Aurora» (2018), un film norvégien sur le chanteur de 16 ans.

SoundTrack Cologne est un événement cinématographique anglé sur la musique et s'adressant principalement aux professionnels mais ouvert au public intéressé par le film et la musique. Le festival était organisé pour la 16e fois cette année.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Thaïlande

GASTRONOMIE

Guide de survie du végétarien en Thaïlande

En Thaïlande, la plupart des plats contiennent de la viande ou du poisson, pourtant contrairement à beaucoup d’idées reçues, suivre un régime végétarien n’y est pas plus compliqué qu’en Europe.

Expat Mag

Dublin Appercu

Apple met en cause le « bon sens » de l’UE devant la justice

Apple a dénoncé mardi devant la justice européenne la décision de Bruxelles lui demandant de rembourser à l’Irlande 13 milliards d’euros d’avantages fiscaux, estimant qu’elle défiait « la réalité et l