TEST: 2238

La Thaïlande reporte par précaution la vaccination avec AstraZeneca

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 12/03/2021 à 07:43 | Mis à jour le 15/03/2021 à 01:25
Photo : REUTERS/Soe Zeya Tun - Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-O-Cha et plusieurs membres de son cabinet ont annulé vendredi leur injection prévue du vaccin AstraZeneca
Report de la vaccination Astrazeneca en Thailande

La Thaïlande a reporté vendredi la mise en circulation dans le royaume du vaccin AstraZeneca suite aux précautions prises par certains pays européens vis-à-vis de la formation de caillots observée dans le sang de plusieurs personnes vaccinées, a déclaré un responsable de la santé. 

Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-O-Cha et plusieurs membres de son cabinet ont annulé vendredi leur injection prévue du vaccin AstraZeneca et mis en attente le déploiement a l’échelle nationale du vaccin.

Lors d'une conférence de presse du ministère de la Santé, Prasit Watanapa, doyen de la faculté de médecine de l'hôpital Siriraj, a confirmé que le déploiement du vaccin serait retardé après que le Danemark, la Norvège et l’Islande ont suspendu la vaccination avec le produit du laboratoire britannique.

La Norvège et l'Islande ont emboîté le pas au Danemark en suspendant jeudi l'utilisation du vaccin AstraZeneca pour deux semaines. 

Les autorités danoises ont dit avoir pris leur décision après l’émergence de rapports faisant état de cas graves de formation de caillots sanguins chez des personnes ayant reçu une dose du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19. Une d'entre elles est décédée par thrombose.

L'Agence européenne du médicament (EMA) et le fabricant assurent toutefois que ces craintes sont infondées.

La Thaïlande est en mesure de suspendre la mise en circulation pour effectuer des vérifications de sécurité car elle a maîtrisé la deuxième épidémie de coronavirus, a déclaré Kiattiphum Wongjit, secrétaire permanent du ministère de la Santé.

"AstraZeneca est toujours un bon vaccin, mais avec ce qui s'est passé (...) le ministère de la Santé, sur la base de conseils, aimerait remettre l'utilisation du vaccin AstraZeneca à plus tard", a déclaré Kiattiphum Wongjit.

Yong Poonvorawan, un expert en virologie, a déclaré lors de cette même conférence de presse que l'enquête en cours chercherait également à déterminer si les problèmes pourraient être liés à des lots spécifiques en Europe, soulignant que les vaccins fournis à la Thaïlande avaient été fabriqués en Asie, en Corée du Sud plus exactement.

"Il n'y a aucun rapport concernant ce (problème) en Asie", a déclaré Kiattiphum Wongjit.

La Thaïlande, avec seulement un peu plus de 26.500 infections à coronavirus et 85 décès sur une population de près de 70 millions d'habitants, se situe parmi les très nombreux pays à enregistrer un taux de mortalité du Covid-19 quasi-nul, en dessous de la moyenne mondiale qui est de 0,03%, selon les données compilées du site Worldometer. Une deuxième épidémie survenue en décembre s’essouffle actuellement avec moins de 100 infections par jour.

Malgré tout, compte tenu de ce qui se passe sur le continent Européen et Américain où 8 pays concentrent à eux seuls plus de 50% de la mortalité mondiale liée au Covid-19, le royaume a décidé de vacciner plus de la moitié de sa population d’ici 2022. 

La stratégie globale de vaccination de la Thaïlande repose dans sa très grande majorité sur le vaccin AstraZeneca, dont 61 millions de doses doivent être produites localement par un laboratoire appartenant au roi Maha Vajiralongkorn.

Cependant, le vaccin AstraZeneca fabriqué en Thaïlande ne devrait pas être prêt avant juin, c’est pourquoi le royaume a commencé la semaine dernière une première campagne de vaccination avec des doses importées du vaccin CoronaVac du laboratoire chinois Sinovac.

La Thaïlande a jusqu'à présent écoulé environ 40.000 des 200.000 doses de CoronaVac reçues récemment, a déclaré Kiattiphum Wongjit.

Le pays a également reçu la semaine dernière 117.300 doses du vaccin AstraZeneca, dont le Premier ministre et des membres de son cabinet devaient recevoir une injection vendredi.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale