Mercredi 13 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Thaïlande fait la chasse aux fumeurs

Par Catherine Vanesse | Publié le 14/08/2019 à 00:00 | Mis à jour le 16/08/2019 à 06:07
Photo : Catherine Vanesse - Depuis fin juin, un restaurant à Chiang Mai invite les fumeurs à s'éloigner de 7 mètres pour fumer.
fumeurs thailande

Ce 20 août, la loi interdisant de fumer à son domicile prendra effet. Loin d’être une prohibition totale, elle vise avant tout à protéger les personnes plus faibles des fumées de leur entourage et s’aligne à la volonté du gouvernement de lutter contre le tabagisme et réduire l'exposition des non-fumeurs.

Pour limiter les effets du tabagisme passif, une nouvelle loi interdisant aux Thaïlandais de fumer chez eux entre en vigueur à partir du 20 août. Cette “Loi sur la promotion du développement et de la protection de la famille” vise à protéger la santé des fumeurs passifs, souvent les femmes et les enfants, ainsi qu’à prévenir toute forme d’agression physique ou verbale. L’interdiction considère en effet le tabagisme non pas comme la source directe des violences domestiques, mais comme l’un des stimulants. 

Dès lors, s’il peut être prouvé que les problèmes de santé des membres de la famille proviennent du tabagisme passif, il sera possible d’aller porter plainte devant le tribunal pénal ou celui de la jeunesse pour agression domestique causée par la fumée. Bien qu’aucune sanction n’ait encore été fixée, la justice peut ordonner de cesser de fumer chez eux et de se faire sevrer. 

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la consommation de tabac tue près de 81.000 personnes chaque année en Thaïlande dont 10% seraient victimes du tabagisme passif. Le nombre de fumeurs actifs et passifs atteint 14,6 millions de Thaïlandais, un nombre qui peine à diminuer malgré des campagnes de sensibilisation aux dangers du tabac et des réglementations plus restrictives pour décourager les fumeurs avec des amendes qui peuvent être salées.

Des espaces fumeurs de plus en plus réduits

Depuis le mois de février 2019, les espaces fumeurs intérieurs ont disparu et ceux situés à l’extérieur ont vu leur nombre réduit dans les six aéroports gérés par la société Airport of Thailand (AoT), à savoir ceux de Suvarnabhumi, Don Muang, Chiang Mai, Chiang Rai, Phuket et Hat Yai. L’amende en cas d’infraction s’élève à 5.000 bahts.

Depuis décembre 2018, il faut s’éloigner d’au moins 5 mètres des bâtiments publics pour faire sa pause cigarette sous peine d’une amende de 2.000 bahts. En effet, après les parcs publics et les quais d'embarquement (de gare, de gare routière ou de métro aérien notamment), l’interdiction s’étend aux abords des condominiums, hôtels, restaurants, bars, sites religieux, hôpitaux, écoles, les centres commerciaux…

Pour rappel, depuis 2008, il est interdit de fumer dans les bars, les restaurants et les marchés ainsi que de jeter ses mégots dans la rue, au risque d’une amende de 2.000 bahts.

Une vingtaine de plages situées dans les hauts lieux touristiques de Thaïlande, notamment à Pattaya, Phuket, Hua Hin, Krabi, Koh Samui et Phang-nga sont devenus des zones non-fumeurs depuis décembre 2017. Ici, les raisons invoquées sont surtout écologiques et l’amende en cas d’infraction peut s’élever à 100.000 bahts et/ou d’un an de prison. Pour les accros, des espaces ont été mis en place sur chaque plage avec des cendriers.

Une autre interdiction, parfois méconnue des voyageurs ou laissée à l’appréciation des autorités, est celle qui concerne la cigarette électronique. Depuis 2014, la possession d’une vapoteuse est passible de 5 ans de prison et/ou d’une amende de 4 fois la valeur de l’objet, tandis que son importation, vente ou production peut entraîner jusqu’à 10 ans de prison.

En janvier 2019, une Française de 31 ans a passé 4 jours en détention pour avoir fumé une cigarette électronique. 
 

catherine_vanesse-LPJ-Bangkok

Catherine Vanesse

Installée en Thaïlande depuis 2013 après avoir travaillé pendant 8 ans pour RTL Belgique, Catherine a collaboré avec des médias francophones locaux avant de devenir co-rédactrice en chef pour Lepetitjournal.com Bangkok (et correspondante RTL Belgium)
10 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

LEBRET ven 16/08/2019 - 00:14

Vivement qu on reparte vivre à Chiang Mai. La Thailande me manque trop. Rentré depuis 18 mois je n ai qu une hate c est d y retourner. Tout va de travers en France

Répondre
Commentaire avatar

Jul jeu 15/08/2019 - 22:16

Suffirait de ni taxer ni prendre en charge les soins, ce n'est pas très compliqué...

Répondre
Commentaire avatar

Tomyum jeu 15/08/2019 - 09:01

Encore une loi ridicule. Intrusion gouvernementale au sein de la vie familiale, et il s'en trouve pour applaudir.........

Répondre
Commentaire avatar

craquounet mer 14/08/2019 - 16:06

j'ai 1 pote français qui a pris 2 amendes pour vapotage dans la rue. dans le nord (Korat) il a payé l'équivalent de 80 €. et à Pattaya il a "négocié" à 650€ (au lieu du double) sinon il allait direct en prison. corruption mafia et... santé publique. surtout 1 bonne occasion pour les flics de se goinfrer sur les touristes. de votre santé ils s'en foutent "royalement". de votre pognon non

Répondre
Commentaire avatar

boby jeu 22/08/2019 - 13:01

je confirme ..c'est surtout pour se goinfrer en pot de vin ..ils en ont rien a faire de la politique de santé publique!

Répondre
Voir plus de réactions

Expat Mag

Valence Appercu
ÉVÉNEMENT

Quelle moustache portez-vous en ce mois de Movember ?

De nombreuses célébrités participent au mouvement international qui réunit 5 millions de personnes se laissant pousser la moustache pendant 1 mois. Et vous ? Plutôt Brad Pitt ou Jennifer Gardner ?