Lundi 6 juillet 2020

La Thaïlande enterre un projet chinois de dragage du fleuve Mékong

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 06/02/2020 à 00:00 | Mis à jour le 06/02/2020 à 03:29
Photo : Rungroj Yongrit / Pool via REUTERS - Le Premier ministre chinois Li Keqiang s'exprime aux côtes du Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-o-cha lors d'une conférence de presse au siège du gouvernement thaïlandais à Bangkok, le 5 novembre 2019
Prayuth-Li-Keqiang-Premier-ministre-Thailande-Chine

La Thaïlande a abandonné un projet mené par la Chine visant à développer la navigabilité du Mékong en faisant sauter des rapides situés dans le royaume, a déclaré mercredi une porte-parole du gouvernement. 

La Chine avait lancé un plan de dragage du Mékong en 2001 afin de permettre aux gros bateaux de transporter des marchandises depuis sa province méridionale du Yunnan vers des ports en Thaïlande, au Laos et dans le reste de l'Asie du Sud-Est.

Le plan, qui prévoyait de faire sauter des rapides et draguer le lit du Mékong sur 97 kilomètres côté thaïlandais, a fait l’objet d’une forte opposition de la part des écologistes et de communautés thaïlandaises vivant le long du fleuve qui craignaient que cela nuise à l'environnement pour ne profiter finalement qu'à la Chine.

Le cabinet thaïlandais a accepté d'abandonner le plan de dragage lors d'une réunion hebdomadaire mardi.

"Les communautés affectées et des organismes à but non lucratif étaient contre le plan, craignant que cela n'affecte le mode de vie, et la Chine n'avait pas non plus de financement pour cela (...) Nous avons donc mis fin au projet", a déclaré Trisulee Trisaranakul, porte-parole adjointe du gouvernement.

"[Le projet] n'a pas encore démarré. Nous ne faisions que des évaluations d'impact environnemental et social", a-t-elle déclaré à Reuters.

L'ambassade de Chine à Bangkok n'était pas immédiatement disponible pour réagir.

Un document du cabinet thaïlandais indique que la Chine avait en tout état de cause informé les pays du Mékong l'année dernière qu'elle n'envisageait pas de poursuivre le projet, mais que des travaux étaient toujours en cours sur des tronçons du fleuve au Laos et en Birmanie.

Le Mékong prend sa source en Chine, où il est connu sous le nom de fleuve Lancang, puis traverse ensuite cinq pays d'Asie du Sud-Est.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir