Vendredi 18 juin 2021

La Thaïlande accepte d’exempter de quarantaine les vaccinés à Phuket

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 26/03/2021 à 13:31 | Mis à jour le 29/03/2021 à 03:11
Photo : Reuters - archives
Tourisme-Thailande-Post-covid

Les autorités thaïlandaises ont accepté vendredi d'autoriser les visiteurs de l’étranger vaccinés contre le Covid-19 à se rendre sur île de Phuket sans avoir à effectuer de quarantaine et ce à partir de juillet.

Alors que les mesures sanitaires contre le coronavirus ont décimé toute une partie de l’économie dépendante du tourisme en Thaïlande, où le virus a tué jusqu’ici 92 personnes en 14 mois, les autorités thaïlandaises se démènent pour faire vacciner la moitié, voire plus, de sa population et conditionner l’accès facile au pays pour les étrangers au passeport vaccinal.

"Si nous pouvons vacciner 50 à 60% de la population, nous pourrons ouvrir le pays en toute sécurité et faire avancer l'économie et le tourisme", a déclaré le haut responsable de la santé, Kiattiphum Wongraijit.

Le plus gros de la campagne de vaccination devrait débuter en juin, avec pour objectif de vacciner la moitié de sa population d'ici la fin de l'année.

La Thaïlande devrait recevoir cinq millions de doses supplémentaires du laboratoire AstraZeneca, et encore cinq millions de Sinovac Biotech, a fait savoir vendredi le ministère de la Santé. Cela porterait sa commande globale de vaccins à 73 millions de doses.

Le centre de gestion de la situation du Covid-19 (CCSA) a donné vendredi son feu vert à Phuket, site touristique de premier plan, pour accueillir à partir de juillet les visiteurs vaccinés directement sans les soumettre à la quarantaine - une fois que l'île, qui est une province à elle-seule, aura vacciné 70% de ses habitants.

La Thaïlande avait déjà prévu de réduire à partir du mois prochain la durée de quarantaine de moitié pour les visiteurs vaccinés, soit 7 jours au lieu de 14 actuellement, à Phuket, Pattaya, Koh Samui, Chiang Mai, Phang Nga et Krabi, a déclaré le gouverneur de l'Autorité du tourisme de Thaïlande, Yuthasak Supasorn, lors d'une conférence de presse.

Surnommée la Perle d’Andaman, Phuket accueille en temps normal environ un quart des étrangers qui viennent en Thaïlande. 
Mais comme ailleurs dans le royaume, l’activité touristique a été laminée par les mesures sanitaires contre le Covid-19 qui ont interdit dans un premier temps puis restreint ensuite l’accès au royaume depuis l’étranger.

Le Covid-19, en Thaïlande, affiche un taux de mortalité de 0,0001% sur les 14 derniers mois, ce qui fait du royaume l'un des très nombreux pays finalement peu touchés par la maladie elle-même, selon les chiffres compilés du site Worldometer.

75% des morts dans le monde proviennent de 15 de pays, principalement en Amérique et en Europe.

Les autorités thaïlandaises, qui ont été plébiscitées plusieurs fois par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour leur gestion de l'épidémie de Covid-19, ont imposé dès le début de la crise le port du masque et le lavage des mains, puis ont plus tard fermé les frontières, fin mars 2020 - dans l’intervalle, un peu plus de 5 millions de touristes étrangers sont entrés dans le pays mais pour autant le pic du nombre d’infections signalées en une journée a atteint seulement 188 cas, le 22 mars. Le nombre d'infections quotidiennes a finalement été beaucoup plus important entre décembre dernier et mars (environ 23.000 cas d'infection au coronavirus), mais avec un nombre de décès moindre (32) en comparaison avec la première vague. 

La banque centrale thaïlandaise table pour cette année sur une fréquentation touristique étrangère de 3 millions de visiteurs, contre 6,7 millions l'an dernier -dont 6,69 millions entre janvier et mars- et près de 40 millions en 2019.

0 Commentaire (s)Réagir