Mardi 21 septembre 2021
TEST: 2238

Dernière ligne droite pour la levée de quarantaine à Phuket en juillet

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 26/03/2021 à 01:56 | Mis à jour le 29/03/2021 à 06:55
Photo : Reuters
Retour des touristes attendu a Phuket en juillet

Le gouvernement thaïlandais pourrait bien donner son feu vert vendredi pour autoriser les touristes vaccinés contre le Covid-19 à se rendre sur l'île de Phuket sans effectuer de quarantaine et ce dès juillet.

L'île touristique de Phuket, dans le sud de la Thaïlande, se démène depuis plusieurs semaines pour obtenir que les voyageurs vaccinés contre le Covid-19 soient exemptés de la quarantaine obligatoire à partir de juillet, date à laquelle elle espère avoir fait vacciner 70% de sa population.

Surnommée la Perle d’Andaman, Phuket accueille en temps normal environ un quart des étrangers qui viennent en Thaïlande. 
Mais, comme ailleurs dans le royaume, l’activité touristique a été laminée par les mesures sanitaires contre le Covid-19 qui ont interdit dans un premier temps puis restreint ensuite l’accès au royaume depuis l’étranger.

Pour relancer au plus vite l’activité, les principaux organismes professionnels locaux ont rassemblé leurs forces au début de l’année pour monter un projet visant à obtenir du gouvernement qu’il lève la quarantaine obligatoire à partir du mois de juillet.

"Le 1er juillet, nous devrions pouvoir permettre aux touristes ayant reçu deux doses de vaccin de venir à Phuket sans qu’ils n’aient à effectuer de quarantaine", a déclaré jeudi à la presse le ministre du Tourisme Phiphat Ratchakitprakarn.

"Après une semaine passée sur l'île, s’ils ne présentent aucun symptôme et ont des tests négatifs, ils pourront voyager dans le reste du pays."

La Thaïlande envisageait déjà de réduire, à partir du mois prochain, la durée de quarantaine de moitié pour les visiteurs vaccinés, soit 7 jours au lieu de 14 actuellement.

Mortalité du Covid-19 quasi-nulle

Le Covid-19 en Thaïlande a un taux de mortalité de 0,0001% sur les 14 derniers mois, ce qui en fait l'un des nombreux pays relativement peu touchés par la maladie, selon les chiffres compilés du site Worldometer. 75% des morts dans le monde proviennent de 15 de pays, principalement en Amérique et en Europe.

Le royaume, qui a été plébiscité par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour sa gestion de l'épidémie de Covid-19, a imposé dès le début de la crise le port du masque et le lavage des mains, puis a plus tard fermé ses frontières, fin mars 2020, deux mois et demi après le premier cas d’infection - dans l’intervalle, un peu plus de 5 millions de touristes étrangers sont entrés dans le pays mais le pic du nombre d’infections signalées en une journée a pour autant atteint seulement 188 cas, le 22 mars. Le nombre d'infections quotidiennes a en revanche été beaucoup plus important entre décembre dernier et mars (environ 23.000 cas d'infection au coronavirus), avec un nombre de décès moindre (32) en comparaison avec la première vague.

La banque centrale thaïlandaise table pour cette année sur une fréquentation touristique étrangère de 3 millions de visiteurs, contre 6,7 millions l'an dernier -dont 6,69 millions entre janvier et mars- et près de 40 millions en 2019.

Le ministère du Tourisme a commandé 925.000 doses pour vacciner 70% de la population de Phuket à partir de la semaine prochaine, a déclaré Phiphat Ratchakitprakarn.

Pour l’heure, la Thaïlande a administré environ 100.000 doses aux professionnels de santé et aux groupes à risque. 

Les autorités ont approuvé jeudi le vaccin Johnson & Johnson, le troisième à être autorisé après ceux d'AstraZeneca et de Sinovac.

Le plan de Phuket sera envoyé au centre de gestion de la situation du Covid-19 (CCSA) pour une approbation attendue pour aujourd’hui vendredi à l'issue d'une réunion qui sera présidée par le Premier ministre Prayut Chan-o-cha. S'il est adopté, le plan pourrait servir de modèle pour d'autres provinces qui dépendent du tourisme.

Exsangues après une année à l’arrêt, les professionnels liés au tourisme sont bien évidemment impatients de déployer les vaccins le plus rapidement et plus largement possible afin de retrouver de l’activité au plus vite, puisque c’est la seule et unique option proposée aujourd’hui pour lever les restrictions qui étouffent les populations et créent de la précarité dans un pays où le taux de létalité du coronavirus est de 0,32%.

"Le gouvernement doit accélérer l'approbation de vaccins supplémentaires et en importer davantage pour vacciner immédiatement plus de personnes", a déclaré à Reuters la présidente de l'Association des hôtels thaïlandais, Marisa Sukosol Nunbhakdi.

Les hôtels sont devenus des "zombies" avec une dette immense et sans profits, a-t-elle déploré.
 

0 Commentaire (s) Réagir