Lundi 23 avril 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La militante Aum Neko "fête" 4 ans d’exil en France en tant que femme

Par Camille Thomaso | Publié le 14/03/2018 à 00:00 | Mis à jour le 16/03/2018 à 04:04
Photo : copie d'écran Prachatai
Aum-Neko-740

Le site d’informations thaïlandais Prachatai met en avant l’histoire d’Aum Neko, jeune transgenre d’une vingtaine d’années, qui a obtenu, quatre ans auparavant, la reconnaissance officielle de son nouveau genre par le gouvernement français. 

Exilée en France depuis le coup d’état thaïlandais en 2014, elle avait fui son pays après avoir été poursuivie pour crime de lèse-majesté par la junte au pouvoir. Activiste dans l’âme, Aum Neko avait enchainé plusieurs actions de protestation notamment au sein de l’Université Thammasat à Bangkok. 

Depuis, Aum Neko continue de mener son combat depuis la capitale française. Elle poursuit notamment ses études en sociologie à l’Université Paris Diderot et participe régulièrement à des manifestations contre l’emprise du pouvoir militaire en Thaïlande. 

Réfugiée politique pour ses idéaux pro-démocratiques controversés, Aum Neko dit néanmoins subir davantage d’humiliations, de stigmatisations et d’agressions sexuelles en France. La Thaïlande a réclamé à la France son extradition, ainsi que d’autres Thaïlandais exilés en France, sans succès. 

Lire l'article du journal Prachatai Life for a Thai in exile: Aum Neko in France

0 CommentairesRéagir