Jeudi 12 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Faire la vie dure à la migraine

Par BNH Hospital | Publié le 28/03/2019 à 00:00 | Mis à jour le 29/03/2019 à 03:13
Photo : BNH Hospital - La migraine touche plus particulièrement les femmes, mais les hommes aussi sont concernés
Faire la vie dure a la migraine 745

(Contenu partenaire) Échapper à la migraine, c'est possible ! Longtemps considérée comme une ?maladie de bonne femme?, la migraine est une vraie maladie qui perturbe fortement la vie sociale et professionnelle. Absentéisme, isolement, incapacité à faire quoi que ce soit, sont le lot courant des migraineux. L'Hôpital BNH nous apprend à éviter ce casse-tête

La migraine est une céphalée d'origine vasculaire touchant plus particulièrement les femmes. Elle se manifeste par de violentes douleurs d'un seul côté du crâne et peut durer de 4 à 72 heures. Elle s'accompagne parfois de symptômes tels que nausées, vomissements, sensibilité à la lumière, aux odeurs, au bruit. La douleur est aggravée par l'activité physique.

Les plus communes n'ont aucun signe annonciateur, on les appelle les migraines sans aura. Les autres, les migraines avec aura, sont précédées ou accompagnées de troubles sensoriels (points lumineux scintillants, franges lumineuses en zigzag, sensation de faiblesse, d'engourdissement).

Diagnostic et traitements

Il existe de nombreux facteurs bien connus des migraineux, susceptibles de déclencher la crise. Ces facteurs peuvent être psychologiques (stress, contrariété, anxiété...), alimentaires (fromage, chocolat, charcuterie, alcool, caféine ou manque de caféine), hormonaux et bien d'autres.

Le dialogue médecin/patient est primordial car le diagnostic est basé sur l'interrogatoire. Les médecins préconisent d'ailleurs la tenue d'un "carnet de migraine", un outil très utile destiné à vous aider à suivre les évolutions de vos crises. Les migraineux sont trop souvent mal informés et la majorité s'automédique, jusqu'à parfois en abuser. Il existe pourtant des traitements médicaux spécifiques efficaces en phase aiguë ou bien en prévention. De votre coté, vous pouvez essayer de prévenir les crises.

Modifier son hygiène de vie

Le premier facteur déclenchant étant le stress, il est donc primordial d'apprendre à se relaxer. Et cela en vaut vraiment la peine car on observe une diminution de plus de 50% des migraines. Pratiquez de façon hebdomadaire une activité physique relaxante comme la marche ou le Tai chi. Prenez des cours de yoga, de méditation, de sophrologie. Sachez faire des pauses pendant le travail.

Trouvez un bon sommeil naturel. Prenez des repas réguliers et équilibrés. Evitez les prises importantes d'alcool, de tabac. En fait, tout ce qui permet d'améliorer l'hygiène de vie est bénéfique, et ceci de façon beaucoup plus importante qu'on ne le pensait auparavant : ceux et celles qui veulent éviter de prendre des médicaments devraient en faire bon usage.

Quelques astuces en cas de crise

Pour certains, le froid peut être utile : glissez des glaçons dans un gant de toilette et appliquez-le sur les tempes. Le café absorbé au début d'une crise peut l'annihiler ou en réduire l'intensité.

On peut aussi masser fortement un point anti-migraine et anti-stress situé à la jonction dans le creux entre le pouce et l'index en tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Le massage de la veine temporale souvent dilatée lors de la crise permet également d'obtenir un soulagement temporaire.

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter la Migraine and Headache Clinic du BNH Hospital 9/1 Convent Rd, Silom Bangkok 10500, Tel. 02 686 2700 Ext. 3310; www.BNHhospital.com

Nous vous recommandons

BNH-LOGO-200x200

BNH Hospital

Hôpital à taille humaine, BNH Hospital dispense au cœur du quartier Silom/Sathorn des services et des soins médicaux complets grâce à un équipement de pointe et des équipes médicales hautement qualifiées et disponibles 24h24. En Français contactez Amélie
0 Commentaire (s)Réagir