Vendredi 30 octobre 2020

Des royalistes thaïlandais manifestent contre les appels à la réforme

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 24/09/2020 à 00:00 | Mis à jour le 24/09/2020 à 04:10
Photo : REUTERS / Soe Zeya Tun - Les contre-manifestants royalistes devant le parlement, le 23 septembre 2020, expriment leur soutien à la monarchie
Contre-manifestation des royalistes a Bangkok

Plusieurs centaines de personnes ont défilé mercredi devant le Parlement thaïlandais pour exprimer leur opposition aux appels à la réforme de la Constitution lancés par les manifestants anti-gouvernementaux alors que la chambre se réunissait pour débattre sur le sujet.

Une session extraordinaire du Parlement a été convoquée après deux mois de manifestations - dont la plus importante a attiré plusieurs dizaines de milliers de personnes ce week-end dans le centre historique de Bangkok.

Les manifestants veulent obtenir la réforme d'une Constitution qui, selon eux, a été conçue pour garantir que l'ancien chef de la junte, Prayuth Chan-O-Cha puisse conserver son siège de Premier ministre à l’issue des élections l'année dernière.

Les protestataires demandent sa démission et certains d’entre eux affirment également que la Constitution donne trop de pouvoir au roi Maha Vajiralongkorn.

La Constitution de 2017 a été rédigée par un comité nommé par l'armée et a été approuvée en 2016 par un référendum national au cours duquel l'opposition n’a pas été autorisée à faire campagne. 

contre-manifestation pro-gouvernement a Bangkok
Affublés de reliques, les royalistes du groupe Thai Pakdee ont manifesté contre les reformes de la Constitution demandées par le mouvement étudiant. Photo REUTERS / Soe Zeya Tun 

Warong Dechgitvigrom, qui a dirigé la marche du groupe royaliste Thai Pakdee en direction du Parlement, mercredi, a déclaré qu'il avait soumis une pétition contenant 130.000 signatures s'opposant à un changement constitutionnel.

"Pour amender la Constitution de 2017, un autre référendum national doit être organisé", a-t-il déclaré à Reuters. "Rien de bon ne sortirait de cet amendement. Cela ne profitera qu'aux politiciens."

L’initiative de Thai Pakdee intervenait un jour après que le groupe de veille juridique thaïlandais iLaw a soumis un projet de Constitution au Parlement juste avant que ce dernier se réunisse pour débattre.

Mais le secrétaire du Parlement a déclaré que le projet, soutenu par plus de 100.000 signatures, ne serait pas discuté cette semaine car les signatures doivent d'abord être vérifiées.

Le Parlement doit décider jeudi comment et quelles parties de la Constitution seront amendées. Les manifestants anti-gouvernementaux prévoient de se rassembler devant le Parlement pour faire pression.

Le Parlement est composé d’une chambre basse avec des députés élus, parmi lesquels les partisans de Prayuth Chan-O-Cha ont accru leur majorité à la faveur de la dissolution d'un des principaux partis d'opposition en début d’année. Une décision de justice mal perçue par l’électorat jeune du parti Anakot Mai qui a déclenché le mouvement de protestation étudiant en février.

Les membres du Sénat, la chambre haute du Parlement, ont tous été choisis par l'ancienne junte.

Nous vous recommandons

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

ROBERT jeu 24/09/2020 - 10:47

Aprés des années de lobotomisation et de lavage de cerveau , voila le résultat !!

Répondre

Vivre en Thaïlande

PUBLIREPORTAGE

Placer son capital en tant de crise: le bois d’Agar, vert et rentable

Solution particulièrement intéressante en période de crise, la culture du bois d’Agar ne dépend pas des aléas économiques et le prix de revente au kg de produit fini est fixé contractuellement

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.