Jeudi 13 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Des fidèles des Shinawatra forment un nouveau parti

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 07/11/2018 à 00:22 | Mis à jour le 08/11/2018 à 01:38

Des membres de la famille et des fidèles du puissant ancien Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra ont été élus mercredi à la tête d'un nouveau parti, revigorant la division qui caractérise et paralyse la politique thaïlandaise depuis plus d'une génération.

La très controversée famille Shinawatra est depuis longtemps un élément clé de la politique en Thaïlande. L’administration de l’ancien Premier ministre et milliardaire Thaksin Shinawatra –seul chef de gouvernement à avoir jamais fini un mandat et avoir été réélu- avait été renversée lors d’un coup d’Etat de 2006.

Bien que tous les partis et représentants qui lui sont affiliés aient remporté les élections depuis 2001, tous ont systématiquement été demis par un coup d’Etat ou une décision de la Cour Constitutionnelle.

Le dernier en date étant la soeur de Thaksin, Yingluck dirigeante du parti Puea Thai, évincée par une décision de la Cour Constitutionnelle quelques jours avant qu’un coup d'État ne renverse tout le gouvernement en 2014.

Le nouveau parti associé au clan Shinawatra est le Thai Raksa Chart, qui s’est réuni mercredi pour élire son dirigeant et les membres du conseil d’administration en vue des élections très attendues en février prochain.

Les analystes politiques disent que le parti est un substitut du parti Pheu Thai, avec un logo quasi identique et le soutien des piliers du Puea Thai.

C’est Preechapol Pongpanit qui a été élu chef du Thai Raksa Chart - Preechapol faisait partie du gouvernement de Yingluck Shinawatra, dirigé par Pheu Thai.

Rupop Shinawatra, le neveu de Thaksin, a été élu chef adjoint du nouveau parti. Il a précédemment œuvré comme assistant de Thaksin au cours de la courte période pendant laquelle le milliardaire était propriétaire du club de football britannique Manchester City. "Je ne peux pas changer mon nom, mais je veux que les gens me voient comme étant moi et non comme juste un autre Shinawatra", a-t-il déclaré à la presse mercredi.

On retrouve aussi parmi les membres du nouveau parti la nièce de Yingluck, Chayika Wongnapachant, qui s'est émue lorsqu'on lui a demandé si son nouveau parti s'alignerait sur Pheu Thai au sein d'un éventuel gouvernement de coalition. "Nous seront aux côtés de tout parti défendant la démocratie", a-t-elle déclaré.

L'analyste politique Somchai Phagaphasvivat estime que ce parti par procuration a été créé pour "contourner" la Constitution de 2017 rédigée par la junte, ce qui rend très difficile pour un parti quelconque d'obtenir une majorité à l’issue d’élections. 

Un grand parti comme le Puea Thai doit donc obligatoirement obtenir le soutien de partis plus petits pour obtenir le contrôle en vertu des nouvelles règles. "C'est comme s’il (Thai Raksa Chart) est dans la même famille politique, mais ils s’agit d’un parti différent", explique Somchai.
 

0 Commentaire (s)Réagir