Dimanche 21 avril 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Débat national: La députée Genetet rencontre les Français à Bangkok

Par Régis LEVY | Publié le 15/01/2019 à 00:00 | Mis à jour le 18/02/2019 à 04:51
Photo : Régis LEVY - Anne Genetet a affirmé jeudi sa détermination à faire entendre haut et fort la voix des Français de l’Etranger.
Anne Genetet débat national

Ouvertement favorable à un dialogue démocratique direct et transparent entre citoyens et élus, dans une période que l’on sait agitée dans l’Hexagone, Anne Genetet a pu échanger jeudi soir, avec une trentaine de résidents français en Thaïlande, au Lycée international français de Bangkok.

Venue pour connaître l’avis de ses concitoyens sur différents sujets qui seront abordés lors du grand débat national, qui doit commencer le 15 janvier, la députée de la 11e circonscription des Français de l’étranger n’a pas caché son exaspération, jeudi, de constater le peu d’écoute et de considération dont font preuve ses collègues et le gouvernement vis-à-vis des Français expatriés. "Je ne suis pas une sous-députée et les non-résidents hors de l’Union européenne ne sont pas des sous-citoyens", a-t-elle dit, reprenant une de ses récentes intervention en hémicycle. Et cette attitude de Paris ne fait apparemment que renforcer sa détermination à faire entendre haut et fort la voix des Français de l’Etranger.

En guise d’introduction, jeudi, devant une trentaine de personnes ayant fait le déplacement jusqu’au Lycée Français de Bangkok, Anne Genetet a rappelé que les Français résidant à l’étranger sont plus nombreux que ceux vivant dans les DOM-TOM. Elle a ensuite expliqué que malgré son rapport sur la mobilité des Français comprenant 215 recommandations, remis au Premier ministre en 2018, elle avait encore beaucoup de mal à faire comprendre à ses interlocuteurs la diversité qui compose cette population des Français expatriés. 

"Dans le monde politique comme dans l’opinion publique, nous avons une image négative, étant perçus à tort comme des privilégiés. C’est injuste, voire odieux et je continuerai à me battre contre cette méconnaissance de la situation réelle des non-résidents", a-t-elle déclaré ajoutant "bien que cette tâche reste ardue et que cela prendra du temps, je ne lâcherai pas".

Premier thème abordé durant la réunion, la transition écologique était la préoccupation principale de Salomé, la plus jeune participante à la réunion. À 15 ans, cette lycéenne en classe de seconde au Lycée français de Bangkok s’est montrée particulièrement inquiète pour l’état de la planète, évoquant les pollutions par le carbone et le plastique. Soucieuse de voir sa génération se montrer plus responsable que celles qui l’ont précédée, elle a suggéré, entre autres propositions, que l’on sensibilise les écoliers à l’écologie dès le plus jeune âge.

Pour nombre de ses aînés comme Jean-Marc, avocat à la retraite, c’est plutôt la fiscalité qui était source d’inquiétude. Alors que les non-résidents de l’espace économique européen viennent d’obtenir auprès de la Cour de Justice de l’Union européenne une exonération totale de CSG-RDS, le gouvernement français et l’Assemblée nationale ont décidé de maintenir ce prélèvement pour le reste des Français expatriés. 

Anne Genetet a confirmé son opposition catégorique à cette décision qu’elle juge discriminatoire, n’hésitant pas à afficher, avec un franc-parler exempt d’éléments de langage, son total désaccord avec la majorité présidentielle et parlementaire à laquelle elle appartient, ajoutant qu’elle a bon espoir pour que le Conseil constitutionnel ou les instances européennes invalident cette différence de traitement. "Je continuerai à me battre pour que cette exonération de la CSG-CRDS s’applique à tous les non-résidents dans les meilleurs délais", a-t-elle garanti.

Le nombre et la richesse des interventions de cet échange constructif n’ont pas permis d’aborder tous les thèmes envisagés, mais la députée, qui devait se rendre à Phuket dès le lendemain, a rappelé qu’elle tâchait de répondre à tous les e-mails qui lui étaient adressés et qu’elle encourageait ses concitoyens à former des groupes de réflexion pour formuler des propositions.

Voir aussi le site Internet officiel d'Anne Genetet

Nous vous recommandons

4 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

saintpaul mar 12/02/2019 - 12:40

Je lui ai envoyé plusieurs mails, sans réponse, je l'attends à Chiang mai, elle ne sera pas sourde cette mal polie. Pas la peine de faire 8 années d'études pour avoir tand de mépris et je pèse mes mots .

Répondre
Commentaire avatar

Equipe d'Anne Genetet ven 22/03/2019 - 08:23

Bonjour, Avez-vous bien écrit à l'adresse anne.genetet@assemblee-nationale.fr? Si oui, pouvez-vous me redonner votre ou nom ou l'objet du mail pour que je le retrouve? Bien à vous. Adrien, Collaborateur d'Anne Genetet.

Répondre
Commentaire avatar

lulu jeu 24/01/2019 - 09:39

enfumage, elle bosse pour Macron, pas pour les expats !

Répondre
Commentaire avatar

ours vaudois mer 16/01/2019 - 19:54

Les Français de Suisse et du Lichtenstein ont également beaucoup à dire mais notre député est défaillant.

Répondre