TEST: 2238

CONSTITUTION – Une démocratie de façade qui perpétue le contrôle militaire du pouvoir

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 29/03/2016 à 22:00 | Mis à jour le 13/09/2019 à 03:45

Le comité chargé par la junte de rédiger un projet de Constitution a révélé mardi le fruit de son travail, et, le moins qu'on puisse dire, est qu'il ne fait pas l'unanimité.

Le comité nommé par la junte pour rédiger la future Constitution a dévoilé mardi son texte. Présenté comme une solution à la crise politique traversée par le royaume depuis dix ans, ce projet de Constitution semble en réalité condamner la Thaïlande à des années supplémentaires de gouvernement militaire indirect.

Sous prétexte "d'assurer la transition ", le texte propose notamment que le Sénat, dont les membres seront nommés par la junte, ait un droit de véto sur le travail parlementaire pendant les cinq années suivants les élections.  

Il consacre également un système de scrutin proportionnel, qui devrait diluer toute majorité politique au sein des gouvernements.

Pour Paul Chambers, universitaire basé en Thaïlande, ce texte entérine ainsi la faiblesse des pouvoirs exécutif et législatif face aux pouvoirs militaires et judiciaire car il laisse entrevoir une "démocratie fragile" sur laquelle l'armée pourra aisément régner grâce au droit de véto du Sénat.

Une stratégie niée par le porte-parole du comité, Norachit Sinhaseni: "Nous ne la voyons pas (cette constitution) comme une tentative intentionnelle de diluer un parti ou de créer un gouvernement de coalition", a-t-il déclaré.

Il n'empêche, le projet de Constitution ne convainc aucun des deux principaux partis rivaux. Pas même ceux ayant défendu le renversement du gouvernement Yingluck par l'armée en 2014.

C'est donc aux Thaïlandais qu'il reviendra de trancher lors du référendum constitutionnel prévu le 7 août prochain.

D'ici là, la junte a l'intention d'empêcher toute critique du document. Deux hommes politiques de l'opposition ont ainsi été arrêtés cette semaine.

Sur le sujet, lire aussi :
(RFI) Thaïlande: un projet de Constitution remis à la junte, interdiction d'en parler

Avec AFP (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) mercredi 30 mars 2016

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale