Dimanche 24 octobre 2021
TEST: 2238

Vaccination et sécu pour les Belges en Thaïlande, l’ambassade fait le point

Par Catherine Vanesse | Publié le 03/09/2021 à 00:00 | Mis à jour le 03/09/2021 à 01:08
Photo : courtoisie - L’ambassadeur de Belgique en Thaïlande, Sibille de Cartier
sibille-de-cartier-ambassadeur-belgique-thailande

Si la vaccination est un sujet d’inquiétude pour les Belges en Thaïlande, l’ambassade tente de la faciliter tout en continuant à travailler sur le dossier d’un accord bilatéral sur la sécurité sociale

Le 19 août dernier, l’ambassade de Belgique en Thaïlande annonçait avoir réservé 1.000 doses du vaccin AstraZeneca (produits au Japon et en Thaïlande) pour ses résidents. Alors que la vaccination a eu lieu du 25 au 29 août à Bangkok, 200 Belges seulement en ont bénéficié.

Lepetitjournal.com a interrogé fin août l’ambassadeur de Belgique en Thaïlande, Sibille de Cartier sur cette campagne de vaccination qui pose de nombreuses questions, étant donné que le vaccin local AstraZeneca ne permet pas d'accéder au pass-sanitaire européen (EU COVID-19 Vaccine Passport). L’ambassadeur est également revenu sur les autres options accessibles aux Belges en termes de vaccination, sur la confusion d’une possible importation de vaccins et surtout sur l’accord bilatéral de sécurité sociale pour les expatriés belges en Thaïlande. 

L’ambassade de Belgique travaille en effet depuis plusieurs années sur ce dossier qui, s’il voit le jour, devrait permettre aux Belges d’être couverts par leur sécurité sociale belge en Thaïlande en cas d’hospitalisation. 

Quel est l’état d’esprit au sein de la communauté belge actuellement ?

La communauté belge n’est pas tout à fait homogène, mais de manière générale, il y a une grande demande pour la vaccination, avec une préférence pour des vaccins d’importation. Je pense que ce n’est pas la seule communauté à avoir fait cette demande, surtout depuis l’importation de vaccins en Thaïlande par la France. 

Au mois de juin, vous aviez rencontré le ministre de la Santé Anutin Charnvirakul en même temps que l’ambassadeur de France Thierry Mathou. Pour autant les stratégies de vaccination entre les deux pays sont différentes, pourriez-vous expliquer pourquoi la Belgique n’a pas adopté la même stratégie que la France ?

Il y a eu un amalgame. Nous n’avons jamais eu de réunion conjointe avec l’ambassadeur de France et moi-même. Nous avons juste eu une réunion le même jour et, lors de sa conférence de presse, le ministre Anutin a fait un compte-rendu de nos deux réunions et la presse en a conclu que l’entretien avait eu lieu ensemble. Ce n’était pas le même entretien ni le même agenda. Il est vrai que cela a créé pas mal de confusion. 

L’ambassade de France est venue avec son agenda pour permettre l’importation de vaccins. Du côté de la Belgique, comme pour la plupart des autres pays, notre rôle est de faciliter l’accès à la vaccination locale pour ceux qui n’ont pas l’occasion de rentrer en Belgique, sur le même mode que les Thaïlandais résidant en Belgique peuvent avoir accès à la vaccination en Belgique. 

Est-ce la raison pour laquelle l’ambassade de Belgique en Thaïlande a pu réserver 1.000 doses du vaccin AstraZeneca pour les Belges ?

En effet, et dans ce cadre-là, nous avons juste un rôle de facilitation pour permettre un accès, à ceux qui le souhaitent, au vaccin via le programme thaïlandais. Ce programme répond aux conditions mises en place par la Thaïlande. 

À juste titre, beaucoup de Belges ont posé des questions sur la reconnaissance de ce vaccin et l’obtention d’un pass-sanitaire valable en Europe. À ce stade-ci, le vaccin local AstraZeneca n’y répond pas (NDLR : au jour de la publication de cette interview, les gouvernements français et allemands considèrent les personnes ayant reçu deux doses d’Astrazeneca local comme “complètement vaccinées”, selon le site AstraZeneca). Nous en sommes conscients. 

Néanmoins, les Belges, même s’ils sont domiciliés à l’étranger, peuvent avoir accès à la vaccination en Belgique, et l’ambassade de Belgique en Thaïlande a mis en place un système de réservation de vaccin lors d’un retour au pays. 

Combien de Belges ont réservé un vaccin du programme thaïlandais via l’ambassade ?

Dans le cadre du programme de vaccination thaïlandais, 200 personnes se sont inscrites. Ce n’est pas énorme, mais il faut dire que cette vaccination n’a eu lieu qu’à Bangkok et qu’un nombre non négligeable de résidents belges ont eu accès à la vaccination par d’autres moyens ces dernières semaines. Néanmoins, même si seulement 200 Belges en ont bénéficié, je pense que c’est un succès, cela répond à une demande. 

Nous avons également eu 500 inscriptions pour le programme de vaccination en Belgique, pour ceux qui avaient l’occasion de rentrer au pays. Notre communauté compte 3.200 inscrits sur l’ensemble de la région (Thaïlande, Cambodge, Laos, Birmanie), cela représente quand même 15%.

Pourrait-on espérer que l’ambassade de Belgique importe un jour des vaccins ?

À ce stade, je n’ai pas d’information à ce sujet, la décision dépend de Bruxelles. 

Lors de votre rencontre avec le ministre de la Santé Anutin Charnvirakul, vous avez évoqué l’accord bilatéral sur la sécurité sociale entre la Belgique et la Thaïlande, pourriez-vous expliquer en quoi cela consiste ?

L’idée de base est d’assurer la couverture des Belges résidant en Thaïlande par le système de sécurité sociale belge et la même chose pour les résidents thaïlandais en Belgique. Après, puisque cet accord est fait sur mesure, la couverture peut être plus ou moins étendue en fonction de la volonté de part et d’autre. 

C’est un dossier qui est sur la table depuis longtemps. Les négociations ont démarré sous mon prédécesseur, Philippe Kridelka (en poste à Bangkok de 2016 à 2020, NLDR). C’est la première fois que la Thaïlande discute un tel accord d’assurance santé. La Belgique a déjà des accords bilatéraux sur la sécurité sociale dans différents pays, dont les Philippines (ainsi que la Corée, le Japon, le Maroc ou la Turquie, NDLR). C’est un dossier de longue haleine et nous espérons pouvoir le conclure. Le ministre Anutin m’a confirmé la volonté de la Thaïlande d’avancer dans ce dossier. Mais le contexte ne facilite pas non plus les contacts et les missions pour aller vite. 

J’espère que cet accord bilatéral sur la sécurité sociale verra le jour, car nous comprenons bien que ce n’est pas toujours évident, surtout pour les Belges plus âgés, d’avoir des assurances privées. 

catherine_vanesse-LPJ-Bangkok

Catherine Vanesse

Installée en Thaïlande depuis 2013 après avoir travaillé pendant 8 ans pour RTL Belgique, Catherine a collaboré avec des médias francophones locaux avant de devenir co-rédactrice en chef pour Lepetitjournal.com Bangkok (et correspondante RTL Belgium)
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

1984 ven 03/09/2021 - 07:03

Question: les ressortissants belges vaccinés avec astrazeneca local devront donc etre injectés avec deux doses pour avoir le pass valable en europe ? 2 doses + 2 doses soit 4 doses ? Q'en  disent les spécialistes es-injections ? la vaccination à gogo comme avenir. Bon ! Comme l'obtention de vrais faux pass se répand ( en France)  la question se trouvera assez vite résolue ( la multiplication de la demande fait baisser le prix d'accès) en attendant l'incoporation profonde d'une puce infalsifiable ... non ?

 

Répondre