Samedi 19 janvier 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CIRCUIT CHANG – La Thaïlande décroche le prestigieux Moto GP

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 05/06/2017 à 22:00 | Mis à jour le 28/09/2018 à 06:15
BRIC-Superbike-1-Frederic-BELGE-350

Les autorités sportives de Thaïlande annoncent qu'ils ont acquis les droits pour accueillir le grand prix de moto l'année prochaine, après des années de lobbying pour amener le meilleur de la course de moto dans le royaume.

L'Autorité des Sports de Thaïlande (SAT) a indiqué sur sa page Facebook que le propriétaire de MotoGP, Dorna Sports, lui a donné le feu vert après des négociations samedi à Florence, en Italie.

La Thaïlande était jusque là en compétition avec le Kazakhstan, l'Indonésie et la Hongrie. Cette décision intervient suite à la volonté de Dorna Sports d'augmenter le nombre de pays d'accueil du championnat de 18 à 21.

L'équivalent moto de la Formule 1 sera mis en scène pour un grand prix à Buriram, petit chef-lieu de province thaïlandais situé dans une région rizicole et déshéritée du nord-est et qui a été transformée en hub sportif ces dernières années avec notamment le circuit Chang et un stade de foot, le plus grand du pays.

"Les négociations ont duré trois heures et se sont conclues par l'accord de Dorna Sports pour attribuer à la Thailande les droits pour trois ans, de 2018 à 2020", indique la déclaration publiée dimanche.

Celle-ci certifie également que le premier week-end de course devrait se tenir entre les 5 et 7 octobre 2018, mais aucune confirmation officielle de l'accord n'est venue de la part de MotoGP ni de Dorna Sports pour le moment. L'AST affirme attendre une "confirmation écrite" rapidement.

Rappelons que, selon les dires du Bangkok Post au mois de mars, le cabinet ministériel aurait alloué 300 millions de bahts pour pouvoir effectivement organiser des courses entre 2018 et 2020.

Un lancement thaïlandais serait une victoire personnelle pour Newin Chidchob, un survivant du monde politique thaïlandais particulièrement tumultueux et qui a attiré des contrats lucratifs en construisant des infrastructures sportives dans sa ville natale de Buriram.

En 2014, il a inauguré le circuit à 58.9 millions de dollars, certifié Formule 1, dans la ville de 30.000 habitants.

La ferveur du motocyclisme pourrait rapporter des millions de dollars à Buriram, une somme colossale pour cette province qui était jadis une des plus pauvres de Thaïlande.

Les autorités sportives thaïlandaises veulent aussi accueillir la Formule 1, mais l'instabilité politique a pour l'instant gêné les efforts d'ajouter le joyau du sport motorisé à la couronne.

Quoi qu'il en soit, le MotoGP serait une occasion de rêve pour les autorité locales de montrer ce nouveau circuit à la terre entière, l'un des seuls au monde à pouvoir accueillir les Grands Prix Moto et la Formule 1.

M.G. avec AFP () mardi 6 juin 2017

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet