TEST: 2238

CINEMA – Largo Winch ouvre le festival du film, le fameux milliardaire viendra tourner en Thaïlande

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 19/06/2009 à 01:00 | Mis à jour le 15/12/2018 à 13:46
Largo Winch Thailande

Le festival du film français a démarré en beauté hier, dans le cadre de La Fête. Largo Winch a lancé le bal. A cette occasion, le réalisateur Jérôme Salle et l'acteur Tomer Sisley étaient sur place et se sont confiés au petitjournal. L'occasion de nous donner quelques pépites sur la suite du film qui devrait se tourner en grande partie en Thaïlande
Lire aussi : La Fête de la musique demain à Central World

Pour la troisième semaine, La Fête a lancé hier son traditionnel festival du film français au cours duquel seront projetés pendant une dizaine de jours 13 films dans les salles du SFWorld Cinéma. Pour ouvrir ce festival en beauté, le fameux film Largo Winch était présenté pour la première fois en Thaïlande, en présence du réalisateur Jérôme Salle et de l'acteur Tomer Sisley. Cette histoire d'un jeune héritier fraîchement milliardaire propulsé dans les méandres de la finance mondiale a récolté plus d'1,7 millions d'entrées en France depuis sa sortie en décembre dernier.
Arrivé depuis peu, le réalisateur avoue être venu à Bangkok avec une idée de tournage en tête : "J'en ai profité pour faire du repérage pour la suite du film, nous a confié Jérôme Salles. Cela fait bientôt une semaine que j'arpente le nord de la Thaïlande, et j'envisage d'y tourner les deux tiers de Largo Winch 2. Rien n'est encore assuré au sujet du lieu précis, mais on devrait tourner du côté de Chiang Mai au début de l'année prochaine", ajoute-t-il. La suite du film, qui sera inspirée du 7ème tome de la BD (La forteresse de Makiling), aurait pourtant dû être tournée en Birmanie, "Je ne pense pas que l'on serait bien accueilli, plaisante le réalisateur, le nord de la Thaïlande a une diversité de paysages intéressante, proches de ceux que l'on retrouve du côté birman", explique-t-il.
Arrivé hier, Tomer Sisley n'a quant à lui pas encore pu découvrir Bangkok, "la seule chose que j'ai expérimentée, ce sont les embouteillages et la chaleur, s'amuse-t-il. Mais je suis content de pouvoir jouer dans la suite du film. Il va falloir faire évoluer le personnage de Largo, le rendre plus adulte, plus responsable".

Une ambiance calme et détendue
Le film n'étant jamais sorti en Thaïlande, nombreux sont ceux qui l'ont découvert hier pour la première fois. Dans la salle, l'ambiance était détendue. Tout cela jusqu'au générique de fin, où les spectateurs se sont mis à applaudir la performance qualifié d'hollywoodienne du film français, qui a explosé le box office de l'hexagone.
Mais le festival du Film ne se résume pas à Largo Winch. De nombreux autres films seront présents durant cette semaine cinématographique : Mesrine 1 et 2, Dans les Cordes, Le premier jour du reste de ta vie, Versailles? Il y en aura pour tous les goûts : action, animation, romance. Jusqu'au 1er juillet, c'est donc l'occasion rêvée de sortir au ciné.
Quentin WEINSANTO vendredi 19 juin 2009

Calendrier de la diffusion des films disponible sur le site de La Fête.
Prix des places : 100 THB / 500 THB pour 6 tickets

Les Blérots de R.A.V.E.L (Photo courtoisie Les Blérots de R.A.V.E.L)

La Fête de la musique demain à Central World
Le festival de la musique n'est pas en reste, et démarre demain au square de Centralworld. A partir de 14h, plusieurs scènes seront mises en place pour proposer différents styles de musique : rock, pop, festif, il y en aura pour tous les goûts. Parmi les groupes thaïlandais, Small Room est particulièrement attendu. Les Français auront quant à eux l'occasion d'écouter les Blérots de R.A.V.E.L., qui mélangent dans la bonne humeur comédie et musique déjantée, entre airs festifs, ska, chanson française et musique tzigane. Pour les petites faims, des produits français seront proposés par la Sopexa, en vente tout autour du square. L'occasion de passer une bonne soirée, jusque tard dans la nuit.

Quentin WEINSANTO vendredi 19 juin 2009

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale