CARNET – Valérie Goutard, Val, nous a quittés

Par Pierre QUEFFELEC | Publié le 24/10/2016 à 22:00 | Mis à jour le 25/09/2019 à 08:39
Val350

C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès hier de Valérie Goutard, dit Val, talentueuse sculptrice française bien connue et appréciée de la communauté française de Thaïlande.

Agée de 49 ans, Valérie Goutard, "Val", est décédée hier 25 octobre des suites d'un accident de moto survenu la veille, a-t-on appris par téléphone.

Cette artiste autodidacte issue du secteur du marketing s'était installée en Thaïlande en 2004, trois ans après s'être lancée dans la sculpture. C'est d'ailleurs en Thaïlande qu'elle a affirmé son talent et sa patte avec comme fil rouge "l'homme et sa relation avec son environnement".

Son travail se caractérise par une forte notion de liberté que l'on retrouve en premier lieu dans le mouvement de ses personnages et l'ouverture des architectures dans lesquelles ceux-ci évoluent.

En quelques années, Val s'était fait un nom dans les milieux d'art internationaux imposant ses créations jusque dans l'espace public comme le parvis de l'hôtel Sofitel Sukhumvit à Bangkok ou encore l'avenue Nanjing, l'une des artères les plus animées de Shanghaï. Ses ?uvres ont été vues dans de nombreux pays d'Europe, d'Asie et d'Océanie.

L'éloignement de la terre natale fut un facteur déterminant dans son épanouissement personnel et professionnel. "J'aime me sentir française à l'étranger. Je trouve que l'on y acquiert un sentiment d'indépendance", nous avait-elle confié dans une interview l'an dernier.

--

DERNIERE MINUTE -28/11/2016

Toutes celles et ceux qui souhaitent lui rendre hommage peuvent venir se recueillir le 29 octobre et/ou le 31 octobre.

Une cérémonie funéraire bouddhique aura lieu le samedi 29 octobre à 16h30 au Wat Bukkhalo (Soi Charoen Nakhon, Thonburi, Bangkok - https://goo.gl/maps/ePJgeVW79g22).

Une messe catholique en sa mémoire sera donnée le lundi 31 octobre à 10h à la paroisse francophone des Missions étrangères de Paris (MEP) de Bangkok, au 254 Silom road, Bangkok - GPS 13.725069,100.523277).

Selon les v?ux de la famille de Val, les personnes qui se rendront aux cérémonies peuvent bien entendu apporter des fleurs si elles le souhaitent ou, comme Val aurait aimé, faire un don à la Fondation Val dédiée à l'aide à l'enfance. Pour cela, un don peut être déposé dans l'urne qui sera prévue à cet effet lors des deux cérémonies de recueillement.

Néanmoins, Val aura beau avoir passé une grande partie de sa vie à l'expatriation, elle restait très attachée à la France où elle aimait retourner chaque année. "J'ai l'impression de participer au rayonnement de la France à l'étranger, et j'en suis très fière et très heureuse".

Lepetitjournal.com l'avait rencontrée pour la première fois en 2007. En 2015, fort de son parcours exceptionnel, le jury du Trophée des Français de l'étranger l'avait d'ailleurs récompensée en lui remettant le Trophée Art de Vivre.

L'une des ses dernières grandes réalisations fut l'exposition sous-marine permanente au large de Koh Tao, "Ocean Utopia", ouverte en mars dernier. Ces derniers jours elle préparait une nouvelle exposition solo à la Red Sea Gallery de Singapour dont le vernissage était prévu pour le 10 novembre.

Toute l'équipe du Petitjournal.com se joint à la douleur de sa famille et de ses proches, avec une pensée particulière pour son partenaire, dans la vie et dans son travail, Frédéric Morel, que nous connaissons tous.

   

Lire aussi

OCEAN UTOPIA - L'utopie marine de Val dans les eaux de Koh Tao (7 juin 2016)
10 ANS EN THAILANDE - Val: "Le terreau de l'épanouissement de ma création" (5 mai 2016)
VAL - "Etre à l'étranger m'a permis de ressentir cette liberté d'oser" (18 mars 2015)
NUIT DES GALERIES - Les influences de deux artistes français (31 mai 2013)
PORTRAIT - Valérie Goutard Andrianoff, une sculptrice à l'état brut (21 octobre 2010)
PORTRAIT - Trois artistes français de Bangkok (21 juin 2007)

P.Q. (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) mercredi 26 octobre 2016

Pierre Queffelec-square

Pierre QUEFFELEC

Pierre Queffélec a fait ses premières armes dans le journalisme à la Nouvelle République des Pyrénées en 1996. Arrivé en Thaïlande en 2004, il a rejoint lepetitjournal.com l’année suivante avant de prendre la direction du bureau de Bangkok en janvier 2006
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale